Domination stérile
Les cinq chiffres qui doivent donner espoir au Lausanne HC

Ce mercredi soir, le Lausanne HC sera dos au mur lors de son acte VI face au HC Davos. Une défaite et les Lions seront en vacances. Malgré cette situation tendue, les Vaudois ont de réelles raisons d'être confiants. On détaille.
Publié: 27.03.2024 à 11:47 heures
Blick_Gregory_Beaud.png
Grégory BeaudJournaliste Blick

Alors oui, Lausanne est mené 2-3 dans cette série des quarts de finale de National League. Pire, les hommes de Geoff Ward doivent aller jouer leur survie en terres davosiennes ce mercredi soir. Deux victoires ou les vacances: voici la mission qui leur est donnée. Et sur ce qui s'est passé lors des cinq premières rencontres valdo-rhétiques, les raisons d'y croire existent. En voici cinq particulièrement claires.

1

60,73%

Depuis le début de cette série, Lausanne domine copieusement les rencontres face au HC Davos. Plus de 60% des buts escomptés à 5 contre 5 sont d'ailleurs en faveur des Lions de la Vaudoise aréna. Problème? Le pourcentage de buts est quasi inversé puisque le HCD a inscrit 57% des réussites à égalité numérique. Une régression vers la moyenne devrait être inévitable, tôt ou tard. Problème? Les hommes de Geoff Ward vont-ils parvenir à se donner suffisamment de temps pour que cela arrive?

2

73,20 à 46,99

Il n'y a pas que les chances de but qui sont largement en faveur des Lions. Le volume de jeu est également nettement meilleur pour le LHC puisqu'ils ont un corsi de plus de 73 par 60 minutes de jeu, contre 46,99 au HCD. Cela inclut les tirs cadrés, non-cadrés et bloqués. Cela signifie que, là aussi, plus de 60% des shoots sont dirigés sur la cage adverse. 

3

1,15

Suspendu pour un match à la suite de sa bagarre contre Kristian Näkyvä, Tim Bozon sera de retour pour ce match No 6 dans les Grisons. Il sera évidemment attendu au tournant par les Davosiens. Mais pas uniquement en raison de la bagarre de dimanche. Depuis le début de cette série, l'ailier français à licence suisse est le Lion qui se crée le plus de chances de buts par 60 minutes de jeu avec 1,15 but escompté. En saison régulière, il avait été brillant avec 16 réussites. Au sein d'une équipe qui peine à marquer, son punch (avec une canne à la main) pourrait faire le plus grand bien.

4

-7,02

Depuis le début de la série, Sandro Aeschlimann est excellent avec 94,82% d'arrêts. Il remporte clairement son duel avec Connor Hughes, qui n'a pourtant pas grand-chose à se reprocher sur les défaites concédées par son équipe. Mais le gardien du HC Davos n'est-il pas légèrement en surperformance? On est en droit de se le demander lorsque l'on compare le nombre de capitulations (10) et le nombre de buts théoriques qu'il aurait dû encaisser (17,02). Les nombreuses occasions manquées en power-play ont probablement aidé le dernier rempart.

5

7

IMAGE-ERROR (image_2_6603f5dfd12ed)

Publicité

Comme le nombre de shoots de Matej Stransky depuis le début de cette série. Le meilleur buteur du HC Davos est sacrément discret face à Lausanne. Le Tchèque, buteur lors du match No 4 à domicile sur son seul shoot du match, n'est que rarement dangereux. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si son entraîneur a modifié ses lignes autour de lui pour tenter de le relancer.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la