Ambri va envahir les Grisons
Davos disputera un match à l'extérieur... dans sa patinoire

Ce vendredi soir dans les Grisons, la demi-finale de la Coupe Spengler 2022 entre Ambri-Piotta et Davos s'annonce particulière. Et l'ambiance dans la patinoire le sera également, avec une grande majorité de supporters... tessinois.
Publié: 30.12.2022 à 14:45 heures
Les fans d'Ambri-Piotta seront présents en nombre au match contre Davos, ce vendredi soir.
Marcel Allemann

Au cours de son long et riche passé, la Coupe Spengler a déjà écrit de nombreuses histoires rocambolesques. Ce vendredi soir, une autre viendra s'y ajouter. En effet, c'est un match à l'extérieur qui attend le HC Davos dans la demi-finale 100% suisse contre Ambri (20h15) et ce, dans sa propre patinoire! C'est ce que confirme le directeur du Comité d'organisation, Marc Gianola: «Nous comptons en effet sur le fait qu'il y aura plus de fans d'Ambri que de fans de Davos au match.»

Mais comment est-ce possible? La raison est simple. «Les fans d'Ambri ont su un jour et demi plus tôt que ceux du HC Davos que leur équipe participerait à ce match de demi-finale. Ils ont eu plus de temps pour se procurer des billets, et c'est ce qu'ils ont fait.» Aux alentours du stade, l'activité de revente de billets était d'ailleurs florissante jeudi, au lendemain de la qualification des Léventins pour cette rencontre à élimination directe.

Les deux camps dans un virage à places debout

Mais ce n'est pas tout, loin de là: les deux camps de supporters doivent aussi se partager le virage des places debout! Mais comment faire? Les fans du HCD et ceux d'Ambri vont-ils se croiser? Non, il faudra choisir son camp. «Les uns à gauche, les autres à droite», détaille Marc Gianola.

Est-ce que cela va bien se passer? Le dirigeant croit que cette rencontre sera une fête du hockey: «Je ne vois aucun problème. Les deux groupes de supporters d'Ambri et de Davos s'entendent bien et les ultras ne sont pas là.» De plus, il précise que suffisamment d'agents de sécurité seront présents dans la patinoire, qui n'aura jamais vécu pareille situation malgré une longue histoire. Décidément, la Coupe Spengler invente chaque année de nouvelles (petites et grandes) histoires.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la