À trois points du leader
Dereck Kutesa: «On peut jouer le titre cette saison»

Ce samedi, Servette a enchaîné un cinquième succès de suite face à Zurich (0-2). Tout va donc très bien pour des Genevois qui peuvent se mettre à rêver.
Publié: 05.11.2023 à 01:20 heures
Dereck Kutesa (au centre) et le Servette FC peuvent nourrir certaines ambitions.
Bastien Feller

Tout va très bien pour le Servette FC. Cinq victoires de suite, dix buts inscrits, un écart qui se réduit (trois points) avec la première place du classement occupée par Young Boys et une qualification pour les quarts de finale de la Coupe de Suisse. Mais surtout, et c'est peut-être même le principal, un jeu qui progresse. Terminé les longs ballons, les Grenat montent en puissance.

«Nous sommes sur une très bonne série, nous prenons confiance match après match et c'était vraiment une rencontre test ce soir», analyse Steve Rouiller, auteur du 0-2. Il faut dire que le FC Zurich était leader de Super League avant cette journée de championnat et était notamment invaincu jusqu'à présent (six victoires et six nuls). «C'était l'équipe à battre et on n'a pas concédé de but, se réjouit le capitaine. Nous avons pu maîtriser la partie de A à Z et je n'ai pas eu l'impression d'avoir été mis en difficulté, si ce n'est lors des premières secondes, lorsque l'on aurait pu prendre le premier but. Mais rien ne pouvait nous arriver, car nous avons montré beaucoup de détermination et c'est finalement une victoire méritée.»

Zurich - Servette: Les Genevois font chuter les Zurichois(03:37)

«On peut jouer le titre cette saison»

Un élan positif, qui donne des ailes. De quoi se mettre à rêver de soulever le trophée de champion en mai prochain? «Je pense qu'on peut jouer le titre cette saison, admet Dereck Kutesa, encore très bon face à Zurich et passeur décisif sur le but de Chris Bedia. On a un effectif bien garni et un buteur qui est aujourd'hui le meilleur du championnat. Donc oui, c'est clair qu'on joue davantage que le haut de tableau.»

Cette ambition, Servette peut se la permettre. Son jeu évolue de semaine en semaine sous la houlette d'un René Weiler de plus en plus en maîtrise de son effectif et de ses qualités. «Tout le groupe est concerné, explique le capitaine genevois. Même les remplaçants sont décisifs et la rotation est parfaite. Nous avons besoin de tout le monde pour faire ce genre de performance et je pense que le coach a vraiment un effectif compétitif.»

Servette a trouvé son rythme

Et qui prend en expérience tout en se faisant au rythme imposé par la participation à une Coupe d'Europe. «On a commencé avec énormément de matches, on a été directement lancé dans le bain et on a un peu peiné au niveau des résultats, rappelle Steve Rouiller. Mais le visage de Servette commence à se faire voir et quand tu gagnes, tu prends confiance.»

Cela, les autres équipes de Super League en ont bien conscience. Ce Servette compte bien poursuivre sur sa lancée et rendre la vie dure à ses adversaires. «On a envie de bien s'installer en championnat et montrer qu'on est une équipe qui compte, poursuit le Valaisan. C'est le genre de performance qui montre aux autres équipes qu'il faut compter sur nous.»

Publicité


Credit Suisse Super League 24/25
Equipe
J.
DB.
PT.
1
FC Zurich
FC Zurich
1
2
3
2
FC Lausanne-Sport
FC Lausanne-Sport
1
1
3
3
FC Lugano
FC Lugano
1
1
3
3
FC Sion
FC Sion
1
1
3
3
Servette FC
Servette FC
1
1
3
6
FC Winterthour
FC Winterthour
1
1
3
7
FC Bâle
FC Bâle
1
-1
0
8
FC Lucerne
FC Lucerne
1
-1
0
8
Grasshopper Club Zurich
Grasshopper Club Zurich
1
-1
0
8
Young Boys
Young Boys
1
-1
0
11
FC St-Gall
FC St-Gall
1
-1
0
12
Yverdon Sport FC
Yverdon Sport FC
1
-2
0
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la