A dix en fin de match
Yverdon, courageux, sauve un point contre Winterthour

Réduits à dix après l'expulsion de Christopher Lungoyi, Antony Sauthier et ses coéquipiers ont tenu bon et peuvent remercier Kevin Martin, lequel a sauvé un penalty en fin de match. Après deux défaites, YS repart de l'avant avec ce match nul (1-1).
Publié: 28.10.2023 à 19:55 heures
|
Dernière mise à jour: 28.10.2023 à 22:29 heures
Anthony Sauthier, ici face à Sayfallah Ltaief, et YS devaient rebondir après avoir perdu deux fois de suite.
Tim Guillemin

Un point qui fait du bien! YS voulait la victoire, ce samedi face à Winterthour, mais se contentera de ce match nul, duquel il ne peut pas se plaindre au vu du déroulement de la rencontre. Winterthour est en effet passé tout près de la victoire et l'aurait obtenue sans un Kevin Martin décisif en fin de rencontre.

Marco Schällibaum avait décidé de titulariser une défense centrale inédite, associant Breston Malula et Mohamed Tijani, ce qui peut être interprété de plusieurs manières, l'une d'entre elles, la plus évidente, étant que le Mister n'était guère satisfait du comportement de sa défense lors des deux récentes défaites face à GC (0-3) et Lucerne (1-2). Les latéraux «historiques» William Le Pogam et Anthony Sauthier étant pour l'heure indiscutables, ce sont Dario Del Fabro et Niklas Gunnarsson qui ont été priés de s'asseoir sur le banc ce samedi, Christian Marques sortant même du groupe!

Une autre lecture de cette nouvelle association Malula-Tijani réside dans le profil de l'attaque adverse, le très grand Aldin Turkes ayant besoin d'avoir du répondant en ce qui concerne la taille et la puissance. Et, enfin, bien sûr, Marco Schällibaum peut compter cette année sur un contingent particulièrement fourni et a sans doute envie de concerner le plus de monde possible, même si YS n'est plus en course en Coupe de Suisse.

YS concède l'ouverture du score d'entrée, mais réagit bien

Yverdon a cependant concédé l'ouverture du score d'entrée, Sayfallah Ltaief s'infiltrant un peu trop facilement et trompant Kevin Martin, une nouvelle fois préféré à Sebastian Breza (8e, 0-1). YS se trouvait-il d'un coup en panne de confiance après son brillant début de championnat? Les deux défaites consécutives représentaient-elles un tournant négatif dans cette saison? Le public du Stade municipal, déjà bien moins nombreux que face à Bâle et Saint-Gall (2400 spectateurs ce samedi), commençait sans doute à le penser, mais Varol Tasar a eu la bonne idée de délivrer un centre parfait pour la tête de Boris Cespedes afin d'empêcher ses coéquipiers de douter (12e, 1-1).

Le cas de l'ancien ailier du Servette FC est intéressant: sans être forcément brillant dans le jeu, de loin pas même, il est l'Yverdonnois le plus percutant en ce début de saison, se montrant décisif quasiment à chaque match. Ce samedi, il a non seulement délivré cette passe décisive parfaite, mais il s'est également fait l'auteur d'un joli soli à la 62e, son envoi terminant sur la barre transversale. Au fond, n'est-ce pas cela que l'on demande à un joueur offensif? Marco Schällibaum se contentera bien volontiers de deux ou trois fulgurances de sa part par match, celles-ci rapportant pour l'instant des points précieux.

Christopher Lungoyi et l'action surréaliste de la 31e

La première mi-temps. conclue sur le score logique de 1-1 tant elle a été équilibrée, a donné lieu à une scène plus qu'étonnante lorsque Christopher Lungoyi a bien failli marquer un but qui aurait fait le tour du monde si Marvin Keller n'avait pas remporté son face à face. Il y a à peine plus d’un mois, Bâle avait marqué un but à Yverdon en profitant d’une blessure de Lungoyi, resté au sol. Les Bâlois n’avaient pas sorti le ballon, de manière très peu fair-play. L’ailier d’YS a voulu se venger ce samedi, mais face à… Winterthour!

Publicité

Alors que Basil Stillhart avait arrêté le ballon sur la ligne de touche à la 31e minute, et que tout le monde s’était arrêté de jouer, Lungoyi a… pris le ballon et a couru tout seul vers le but de Marvin Keller! Le gardien est sorti vainqueur de son face à face, mais une altercation s’en est suivie entre plusieurs joueurs du FCW et d'YS. L’attaquant yverdonnois s’en est sorti avec un carton jaune et la colère de son entraîneur Marco Schällibaum, ulcéré par son attitude! Une scène tout simplement surréaliste dans sa globalité.

L'action surréaliste de la 31e minute, lorsque Marvin Keller est sorti vainqueur de son duel face à Christopher Lungoyi.

Cette action a d'ailleurs eu grandes conséquences pour Yverdon et Lungoyi, puisque l'attaquant s'est fait expulser à la 70e pour une simulation à proximité du but de Winterthour. Il a donc récolté son deuxième jaune, probablement un brin sévère. Dans la foulée, Marco Schällibaum se faisait lui aussi expulser pour réclamation, une sanction qu'il a d'ailleurs vivement contesté.

Kevin Martin décisif en fin de match

Yverdon, réduit à dix, faisait alors preuve d'énormément de courage pour aller chercher un point, Kevin Martin se montrant décisif à deux reprises. La première fois à la 75e, en intervenant parfaitement pour détourner un ballon qui prenait le chemin de sa lucarne, et une deuxième fois à la 80e en détournant un penalty de Roman Buess, qu'il avait lui-même provoqué. Le portier a permis à son équipe de sauver le match nul et a lui-même marqué des points dans son duel à distance avec Sebastien Breza pour le poste de gardien titulaire.

Credit Suisse Super League 24/25
Equipe
J.
DB.
PT.
1
FC Bâle
FC Bâle
0
0
0
1
FC Lugano
FC Lugano
0
0
0
1
FC Lucerne
FC Lucerne
0
0
0
1
FC Sion
FC Sion
0
0
0
1
FC St-Gall
FC St-Gall
0
0
0
1
FC Winterthour
FC Winterthour
0
0
0
1
FC Zurich
FC Zurich
0
0
0
1
Grasshopper Club Zurich
Grasshopper Club Zurich
0
0
0
1
FC Lausanne-Sport
FC Lausanne-Sport
0
0
0
1
Servette FC
Servette FC
0
0
0
1
Young Boys
Young Boys
0
0
0
1
Yverdon Sport FC
Yverdon Sport FC
0
0
0
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la