Malgré les critiques de Constantin
Marco Walker continue à Sion comme si de rien n'était

Marco Walker, l'entraîneur de Sion, apparaît devant les médias pour la première fois depuis que Christian Constantin a démonté son travail, lundi. L'entraîneur poursuit avec calme.
Publié: 02.10.2021 à 09:45 heures
|
Dernière mise à jour: 02.10.2021 à 10:36 heures
L'entraîneur Marco Walker et le vice-président Gelson Fernandes s'entendent à merveille.
Alain Kunz

Marco Walker n’entre pas dans les détails de ce que le président a dit de lui et de son travail dans ses réponses à Blick. «Ce que nous faisons n’est pas du football. C’est du mauvais travail à tous les niveaux. Je ne vois rien qui me donne l’espoir d’une amélioration» avait asséné Christian Constantin.

«Il faut être fort dans sa tête»

Marco Walker réagit: «Les médias peuvent écrire ce qu'ils veulent. C’est une chose. Mais je suis l’entraîneur du FC Sion. Mon travail consiste à préparer l’équipe pour le match à Zurich contre le FCZ. J’ai eu un bref échange avec le président, bien sûr. Mais après cela, je retourne sur le terrain et je travaille. C'est tout.»

Quel univers difficile: quelqu’un démonte votre travail et vous continuez comme si de rien n’était. «C’est comme ça», confirme l’entraîneur Didier Tholot – qui a coaché Sion pendant 604 jours d’affilée – dans «Le Nouvelliste». Il concède qu'il est impossible de ne pas être touché par ces critiques. «Ensuite, il faut être fort dans sa tête et ne surtout pas dévier de sa ligne de conduite. Sinon, tu es mort», reconnaît l’actuel entraîneur de Pau, club de deuxième Ligue.

Gelson Fernandes n’est pas d’accord avec la critique de CC

Le vice-président a soutenu l'entraîneur en conférence de presse. Il était assis à côté de Marco Walker alors que d'habitude cette place est occupée par un joueur. «Je veux montrer que Marco n’est pas le seul responsable, mais que nous sommes tous à blâmer», assure Gelson Fernandes. L’ancienne légende au mental d’acier est le plus posé au sein du duo de direction. Il n'est pas d'accord avec les propos de Christian Constantin. Même s'il ne le dit pas frontalement, c'est ce que l'on peut lire entre les lignes. «Le président et moi ne sommes pas toujours en accord. Mais c’est tant mieux, car de cette façon, nous nous complétons. Ce sur quoi nous sommes d’accord, c’est que nous devons faire mieux. Notre attitude doit être meilleure. C’est surtout notre posture qui m’a embarrassé lors des mauvais matches contre Stade-Lausanne-Ouchy et GC». C’est pourquoi il s’était également adressé aux joueurs.

Marco Walker a besoin d'une victoire contre le FCZ. Sinon, ses jours en tant qu'entraîneur seront définitivement comptés. Mais ils pourraient aussi l’être en cas de succès, tout dépendra des ambitions de CC. À moins que Gelson Fernandes n’ait à nouveau une opinion différente de celle du président du club.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la