Le vote d'un journaliste RTS
La Suisse a boudé Messi pour le Ballon d'or

Le septième triomphe de l'Argentin au trophée «France Football» a beaucoup fait parler cette semaine. Christophe Cerf, qui s'occupe du vote suisse, n'avait pas inclus la star du PSG dans sa liste des cinq meilleurs joueurs.
Publié: 04.12.2021 à 17:04 heures
|
Dernière mise à jour: 04.12.2021 à 18:52 heures
Lionel Messi a présenté son trophée au public parisien mercredi lors de la réception de Nice au Parc des Princes (0-0).
10 - Ugo Curty - Journaliste Blick.jpeg
Ugo CurtyJournaliste Blick

C’est LE débat de la semaine. Lionel Messi méritait-il de remporter le septième Ballon d’or de sa carrière? L’Argentin a reçu le fameux trophée individuel ce lundi à Paris, devançant Robert Lewandowski. Un choix qui a beaucoup fait parler tant l’attaquant polonais brille avec le Bayern Munich. En Allemagne, les critiques ont notamment fait rage.

Christophe Cerf a boudé Messi

Mais qui a décidé d’attribuer la victoire à Messi? Des journalistes représentants 180 pays à travers le monde ont voté parmi une liste de 30 finalistes. Ils ont eu deux semaines pour envoyer leurs cinq meilleurs joueurs dans l’ordre. Au décompte final, la star du PSG a devancé son rival de 33 unités (613 points contre 580).

Le Top 5 du Ballon d'Or

1. Lionel Messi (Argentine/FC Barcelone et Paris-SG) 613 points

2. Robert Lewandowski (Pologne/Bayern Munich) 580 points

3. Jorginho (Italie/Chelsea) 460 points

4.Karim Benzema (France/Real Madrid) 239 points

5. N'Golo Kanté (France/Chelsea) 186 points

1. Lionel Messi (Argentine/FC Barcelone et Paris-SG) 613 points

2. Robert Lewandowski (Pologne/Bayern Munich) 580 points

3. Jorginho (Italie/Chelsea) 460 points

4.Karim Benzema (France/Real Madrid) 239 points

5. N'Golo Kanté (France/Chelsea) 186 points

plus

C’est Christophe Cerf qui a voté pour la Suisse. Journaliste à la RTS depuis vingt ans, il avait succédé à Pierre-Alain Dupuis avant la Coupe du monde 2014 dans cet exercice. «Je ne cherche pas à trouver le Top 5 dans l’ordre, explique-t-il. J’essaie de sous-peser tous les critères qui sont en jeu: les performances individuelles et collectives mais aussi le parcours et la personnalité des joueurs. 2021 était une année très ouverte.»

Christophe Cerf, ici lors de la finale de la Ligue des Nations 2019, travaille à la RTS depuis 2001.

Jorginho, au nom de l’équipe

Ses choix pour cette 65e édition sont quelque peu surprenants. Le dauphin malheureux Robert Lewandowski ne figure qu’à la quatrième place de sa liste, tandis que le vainqueur Lionel Messi n’a pas trouvé grâce aux yeux de Christophe Cerf (prononcé Cerfe). «J’ai bien pensé qu’il allait gagner mais tout le cinéma autour de son départ à Barcelone cet été m’a dérangé.»

Qui aurait mérité de remporter le Ballon d’or 2021 selon le représentant suisse? Jorginho! L’Italien est le seul joueur à avoir remporté l’Euro avec sa sélection et la Ligue des champions pour Chelsea cette année en tant que titulaire. «Si on s’arrête au palmarès, c'est impressionnant, appuie-t-il. Pour moi, le football est un sport collectif qui met en valeur certaines individualités. Jorginho incarne bien cet aspect collectif. C’est un joueur d’équipe. On ne le voit pas beaucoup mais quand il est absent, il manque énormément.»

Sous le charme de Chiellini

Le milieu de terrain de Chelsea a beaucoup fait parler de lui en Suisse ces dernières semaines. Il a raté deux penaltys contre la Nati, envoyant l’équipe nationale à la Coupe du monde 2022. «En réalité, c’est pour cela que je l’ai mis en numéro 1», s’amuse-t-il avant de préciser que son bulletin a été envoyé avant le match retour à Rome qui a été décisif pour la sélection de Murat Yakin.

Publicité
Le vote de Christophe Cerf pour la Suisse

1. Jorginho (Italie/Chelsea)

2. Karim Benzema (France/Real Madrid)

3. Giorgio Chiellini (Italie/Juventus)

4. Robert Lewandowski (Pologne/Bayern Munich)

5. Kevin De Bruyne (Belgique/Manchester City)

1. Jorginho (Italie/Chelsea)

2. Karim Benzema (France/Real Madrid)

3. Giorgio Chiellini (Italie/Juventus)

4. Robert Lewandowski (Pologne/Bayern Munich)

5. Kevin De Bruyne (Belgique/Manchester City)

plus

Un autre représentant italien a plu à Christophe Cerf cette année: Giorgio Chiellini. «Il dégage quelque chose, un vrai charisme, précise le journaliste de la RTS. J’ai eu la chance de le rencontrer et il avait été adorable. Forcément, cela joue un petit rôle aussi.» Sacré champion d’Europe, le défenseur de la Juventus n’occupe que le… 13e rang du classement final du Ballon d’or.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la