Elle a marqué son premier but en France
Sally Julini, la jeune Romande qui joue avec les stars lyonnaises

La milieu de terrain n'a que 18 ans mais elle s'est déjà fait une (petite) place à l'Olympique lyonnais. Sollicitée par l'équipe de France, la Genevoise a fait ses débuts en septembre avec la Nati. Nils Nielsen compte sur elle pour l'avenir.
Publié: 26.10.2021 à 09:58 heures
1/6
Sally Julini (à droite) célèbre l'un des buts suisses contre la Lituanie (4-1).
10 - Ugo Curty - Journaliste Blick.jpeg
Ugo CurtyJournaliste Blick

Sally Julini n’a que 18 ans, mais elle le reconnaît, elle a «peut-être vécu plus de choses que les autres filles de [son] âge». La Genevoise n’était encore qu’une enfant lorsqu’elle a quitté le domicile familial pour intégrer le centre national de Bienne en 2015. Depuis, tout est allé très vite pour la milieu de terrain, qui évolue avec les meilleures joueuses du monde à l’Olympique lyonnais.

Une néophyte avec la Suisse

Cette semaine, l’ancienne junior du FC Meyrin a même inscrit son premier but avec l’équipe première contre Montpellier (5-0). Une frappe somptueuse armée à l’entrée de la surface, sur un service de la première Ballon d’or de l’histoire: Ada Hegerberg.

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

Ses prestations ont mené Sally Julini jusqu’en équipe de Suisse. Le mois dernier, elle a honoré sa première sélection contre la Lituanie à Thoune (4-1), sous les yeux embués de sa maman et de sa petite sœur. «Je suis très heureuse de pouvoir faire mes débuts avec le maillot suisse. J’ai apprécié ces quelques minutes et j’espère que le meilleur est encore à venir.»

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

L’avenir, le sélectionneur Nils Nielsen l’annonce radieux pour elle (voir encadré). L’espoir de 18 ans ne cache pas ses ambitions avec l’équipe nationale. «Je compte faire ma place petit à petit. À court terme, j’ai en tête l’Euro l’été prochain. Plus loin, je rêve de me qualifier et de jouer la Coupe du monde avec la Suisse, en étant titulaire sur le terrain.» Remplaçante contre la Roumanie vendredi (2-0), elle devrait obtenir un rôle plus important face à la Croatie mardi soir à Zurich.

Nils Nielsen compte sur elle pour l'avenir

Texte

Texte

La tentation française

Voir le nom «Julini» inscrit sur un maillot rouge à croix blanche n’a pas toujours été acquis. La France a aussi tenté d’attirer ce talent brut dans ses rangs. La Genevoise a même effectué deux stages à Clairefontaine avec les Bleues en M18 et M20. Avant, finalement d'opter pour la Suisse. Les discussions avec Nils Nielsen et Marisa Wunderlin – qui se sont déplacés à Lyon – ont été déterminantes.

Gravement blessée au genou en 2019 à son arrivée à l'OL, Sally Julini s'est aussi forgée dans la douleur et le doute. Mais elle a tenu et fait aujourd'hui face à une concurrence folle au milieu des stars rhodaniennes. «C’est un magnifique défi, préfère-t-elle souligner. Tous les jours à l’entraînement, je peux aussi m’inspirer de ces grandes joueuses qui sont des modèles à suivre.»

Publicité

Désormais, la jeune femme a quitté le centre d’entraînement lyonnais, vit dans son propre appartement à quelques pas du stade et doit apprendre à gérer sa vie seule. Vu la maturité qu’elle dégage et sa progression sur le terrain, on en oublierait presque qu’elle n’a 18 ans.


Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la