Les Tchèques sont en confiance
Le Viktoria Plzen espère être à l'heure sur le terrain

Surpris par le trafic genevois et en retard à la conférence de presse de veille de 8es de Conference League, Miroslav Koubek et ses joueurs prendront un peu plus de marge jeudi soir avec l'objectif de ramener un résultat positif en vue du retour à Plzen.
Publié: 07.03.2024 à 08:22 heures
|
Dernière mise à jour: 07.03.2024 à 08:29 heures
Miroslav Koubek, entraîneur du Viktoria Plzen, a découvert Genève et ses embouteillages mercredi.
Blick_Tim_Guillemin.png
Tim GuilleminResponsable du pôle Sport

«Excusez-nous pour le retard, nous avons été surpris par le trafic à Genève. Nous pensions pourtant être partis à l'heure de notre hôtel...» Tels ont été les premiers mots des représentants du Viktoria Plzen en découvrant le Stade de Genève mercredi. Les Tchèques l'ont assuré: ils seront bien à l'heure sur le terrain jeudi et prendront donc un peu de marge, afin d'être bien dans la partie, dès 21h.

Six matches européens, six victoires

«Cette partie est ultra-importante pour nous. Nous sommes extrêmement motivés par la perspective d'atteindre les quarts de finale d'une compétition européenne. Mais Servette l'est tout autant, ça j'en suis sûr», a déclaré Miroslav Koubek, l'entraîneur de cette redoutable formation du Viktoria Plzen, laquelle a gagné ses six matches de poule de Conference League face à Astana, Ballkani et au Dinamo Zagreb.

Ces six victoires, couplées à une solidité défensive impressionnante, font même naître beaucoup d'enthousiasme et d'optimisme dans l'entourage du club. La question a donc été posée au milieu de terrain Lukas Kalvach: se voit-il déjà disputer la finale à Athènes? 

Lukas Kalvach ce jeudi en conférence de presse au Stade de Genève.

«Je ne le dirais pas comme ça... L'adversaire du jour, Servette, est difficile. Nous aimerions passer ce tour et nous avons nos chances. La finale, c'est un rêve. Mais c'est sûr que c'est plus faisable en Conference League qu'en Champions League ou en Europa League», a répondu Lukas Kalvach, auquel il n'a pas échappé que le Sparta Prague sera opposé ce jeudi à Liverpool, tandis que le Slavia défie Milan! Les amateurs de football tchèque vont donc avoir droit à une soirée de grande qualité, que ce soit devant leur télévision ou au stade.

Servette a progressé depuis les gifles contre le Slavia

Le Slavia, justement, a dynamité Servette à l'automne (6-0 sur l'ensemble des deux matches), mais le coach Miroslav Koubek ne s'attend pas à un SFC similaire. «Bien sûr que nous avons vu ces deux matches. Nous ne serions pas professionnels si nous ne l'avions pas fait. Mais il s'est passé beaucoup de temps depuis et nous avons remarqué que Servette a effectué de grands progrès.» Lesquels, précisément?

«Contre le Slavia, ils étaient très peu compacts, notamment en défense. Mais ils ont fait de grands progrès dans ce secteur de jeu en particulier. On voit que l'entraîneur a imprimé sa patte. Si on se base sur ce qu'on voit aujourd'hui, on ne peut pas comparer avec les deux matches face au Slavia. Ils ont une équipe dynamique et rapide, avec de très bons milieu de terrain. Et physiquement, ils sont là», assure Miroslav Koubek, lequel a déjà proposé des montages vidéos à ses joueurs.

Publicité

«Nous avons analysé leur style de jeu en effet. Ils ont évolué depuis l'automne et ils sont en forme, on l'a vu contre Ludogorets. Après, c'est le terrain qui parlera», complète Lukas Kalvach, lequel n'a pas demandé conseil à des joueurs du Slavia pour savoir comment battre Servette. «A ma connaissance, personne de chez nous ne les a contactés», a souri le milieu de terrain.

Les fameux détails qui font la différence

Si le Viktoria est une équipe complète, sa force principale se situe probablement dans son organisation défensive, ce que Miroslav Koubek ne conteste pas. «Nous avons amélioré notre défense, oui. On verra bien ce qui se passera jeudi, mais je pense que les équipes sont les deux bien organisées, dans un état de forme un peu comparable. J'ai l'impression que cela pourrait se jouer sur des détails. Quand deux équipes sont proches, une erreur ou un geste raté ou réussi peut faire la différence et donner l'avantage à l'une ou l'autre.»

Le meilleur buteur Pavel Sulc est suspendu pour l'aller

Le Viktoria doit faire face à un coup dur ce jeudi, l'absence de son meilleur buteur Pavel Sulc (qui se prononce Schultz), suspendu pour avoir reçu trois cartons jaunes lors des matches de poule. «Il est en forme et il va nous manquer. Mais nous avons d'autres joueurs de qualité dans notre effectif. Nous pouvons le remplacer sans problème», assure Lukas Kalvach, tandis que son entraîneur explique avoir déjà son idée en tête. «Oui, je sais comment nous allons le remplacer. A un jour du match, je ne serais pas professionnel si je ne le savais pas. Mais je ne vais pas vous le dire aujourd'hui», a souri Miroslav Koubek.

Que serait un bon résultat jeudi pour le Viktoria?

Reste une question fondamentale: quel serait un bon résultat pour le Viktoria Plzen ce jeudi? Ludogorets était tout content d'avoir ramené le 0-0 à Razgrad, tant les Bulgares étaient convaincus de pouvoir faire la différence à domicile. Mais Servette s'était imposé 1-0 chez eux. Alors, Miroslav Koubek, un match nul serait-il un bon résultat pour vous ce jeudi? Malin, le Tchèque évite le piège. «Quel que soit le résultat de ce match aller, je le considérerai comme un résultat à la mi-temps. Parler avant le match, c'est un peu faire des théories... De toute façon, depuis le changement de règles et l'abandon du but à l'extérieur, le résultat du match aller est moins fondamental qu'avant.»

Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la