Exercice militaire avec Séoul
Les Etats-Unis redéploie un bombardier B-1B dans la péninsule coréenne

Un bombardier stratégique américain B-1B a été redéployé dans la péninsule coréenne samedi dans le cadre d'un exercice aérien conjoint entre Séoul et Washington. Ces opérations interviennent au lendemain du lancement d'un missile intercontinental par la Corée du Nord.
Publié: 19.11.2022 à 09:40 heures
|
Dernière mise à jour: 19.11.2022 à 09:42 heures
Le bombardier B-1B est décrit par la Force aérienne des USA comme un appareil capable de frapper n'importe où dans le monde (archives).

Certains des jets les plus avancés des forces aériennes américaines et sud-coréennes, dont le chasseur furtif F-35, ont également participé à l'exercice, ont déclaré les chefs d'état-major interarmées du Sud dans un communiqué.

La Corée du Nord est particulièrement sensible aux exercices aériens conjoints américano-sud-coréens, car son armée de l'air constitue son talon d'Achille. Bien que le B-1B ne transporte plus d'armes nucléaires, il est décrit par la Force aérienne des Etats-Unis comme «l'épine dorsale de la force de bombardement à longue portée des Etats-Unis», capable de frapper n'importe où dans le monde.

Les Etats-Unis, la Corée du Sud et le Japon ont intensifié ces derniers mois leurs manoeuvres militaires conjointes depuis que Kim Jong Un a déclaré en septembre que le statut d'Etat nucléaire de la Corée du Nord était «irréversible».

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la