Elle aura gagné 1 dollar!
Gwyneth Paltrow remporte son procès après un accident de ski

Poursuivie pour son implication dans un accident de ski dans une station de l'Utah en 2016, l'actrice américaine Gwyneth Paltrow a remporté son procès jeudi. Elle évite ainsi de payer les 3,3 millions de dollars de dommages-intérêts demandés par l'accusation.
Publié: 31.03.2023 à 09:11 heures
L'actrice a obtenu le dollar symbolique qu'elle réclamait, le jury jugeant, après trois heures de délibération, que c'est au contraire M. Sanderson qui avait causé l'accident de ski.

Le jury d'un tribunal de l'Utah dans l'ouest des Etats-Unis a estimé, à l'unanimité, que Gwyneth Paltrow, célèbre notamment pour son rôle de Pepper Potts dans les films Iron Man, n'était pas responsable de l'accident survenu avec un professionnel de santé à la retraite, Terry Sanderson.

L'actrice a obtenu le dollar symbolique qu'elle réclamait, le jury jugeant, après trois heures de délibération, que c'est au contraire M. Sanderson qui avait causé l'accident. Agé de 76 ans, M. Sanderson, un optométriste, affirmait que la collision dans une station huppée des Rocheuses lui avait brisé quatre côtes et provoqué des dommages psychologiques durables, lançant des poursuites en 2019 à l'encontre de Mme Paltrow.

33 dollars par jour jusqu'à sa mort

Lors de leur plaidoirie finale devant un tribunal dans l'Utah, les avocats de M. Sanderson avaient avancé que leur client devait être indemnisé pour les dégâts cérébraux irréversibles qu'il a subis et qui nuisent à sa qualité de vie.

Ils demandaient au tribunal d'accorder 33 dollars à son client pour chaque heure du jour depuis l'accident jusqu'au décès de Terry Sanderson, dont ils estimaient qu'il pourrait avoir lieu dans 10 ans. Le calcul revient à une somme de «3'276'000 dollars pour les 17 années auxquelles Terry doit faire face à ces dégâts cérébraux irréversibles». Sans succès.

Au cœur du dossier, la question était de savoir quel skieur a percuté l'autre. Selon le plaignant, Gwyneth Paltrow lui a foncé dessus en skiant de manière «dangereuse», avant de s'enfuir, le laissant inconscient.

Il était soi-disant «obsédé» par la plainte

L'actrice affirme au contraire que c'est Terry Sanderson qui l'a heurtée dans le dos. Son avocat assure qu'elle «n'allait pas vite» et qu'elle a pris peur lorsque M. Sanderson est apparu derrière elle. «Il l'a percutée. Il l'a blessée», a affirmé jeudi l'avocat de l'actrice, Stephen Owens, «et il lui a demandé 3 millions de dollars ensuite, pour le plaisir. Ce n'est pas juste».

Publicité

Le procès, qui a duré plus d'une semaine et est devenu viral sur les réseaux sociaux, a vu l'exposé de détails précis sur la santé de M. Sanderson, y compris sur des pathologies préexistantes. Certains membres de sa famille ont témoigné également pour décrire un homme au caractère difficile, déjà avant l'accident. Au début de l'affaire, Stephen Owens avait affirmé que l'optométriste était «obsédé» par la plainte et que le dossier était basé sur «des allégations mensongères».

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la