Aller-retour au cap Nord en voiture électrique
Aurores boréales, rennes et couchers de soleil infinis

4200 kilomètres en 16 jours: les trois gamers Terry, Nadine et Luana sont allés jusqu’au cap Nord au volant de la nouvelle Opel Astra Electric. La vidéo montre à quel point leur voyage a été impressionnant.
Publié: 25.01.2024 à 00:01 heures
|
Dernière mise à jour: 24.01.2024 à 11:27 heures
Article rémunéré, présenté par Opel

Aurores boréales, rennes et températures glaciales: Terry, 31 ans, Nadine, 30 ans, et Luana, 26 ans, ont relevé ces défis avec brio au volant de la nouvelle Opel Astra Electric lors du eNordKapp Challenge. Avec neuf autres équipes, ils ont roulé sans essence jusqu’au cap Nord. Leur vidéo témoigne de la beauté de la nature nordique, mais aussi des conditions météorologiques sans pitié.

L’aventure a commencé le 25 décembre à Zurich. Au volant de la nouvelle Opel Astra Electric, les trois gamers ont d’abord traversé l’Allemagne; puis, en l’espace de trois semaines, ils sont passés par le Danemark pour rejoindre l’extrémité de la Norvège, et sont revenus par la Suède. Alors que tous trois ne possédaient aucune expérience en matière de conduite électrique, ils sont parvenus jusqu’au cap Nord. «J’ai pleuré des larmes de joie. Je n’y croyais pas», se souvient Luana. «J’ai été soulagé d’atteindre le but et je suis fier de la manière dont nous avons collaboré», ajoute Terry.

1/7
Le moment où Terry, Nadine et Luana sont arrivés au cap Nord.

Les 4200 kilomètres jusqu’au cap Nord n’avaient rien d’un jeu d’enfant: Terry, Nadine et Luana ont dû affronter des températures glaciales et des routes enneigées, le tout sans presque jamais voir la lumière du jour. «Nous avons parcouru en moyenne 350 km par jour», explique Terry. Comment les débutants de l’électromobilité s’en sont-ils sortis au volant de la nouvelle Opel Astra Electric? «Je me suis vraiment sentie en sécurité au volant», affirme Luana. «Les sièges sont très confortables, ce qui était agréable lors des longs trajets, et la batterie a très bien résisté aux températures négatives.» Nadine complète: «Malgré le verglas, la tenue sur route s’est avérée très bonne. Des bornes de recharge étaient disponibles partout.»

Les plus grands défis de cette aventure? «Pour moi, le froid, sans hésitation. Le thermomètre est descendu jusqu’à moins 30, ce que je n’avais encore jamais vécu», témoigne Luana. Terry, quant à lui, craignait quelque peu de passer 16 jours avec les deux jeunes femmes dans un espace restreint. «Nous nous entendons encore très bien. Ce voyage a encore resserré les liens qui nous unissent.»

Direction le cap Nord à bord de cette voiture

Terry, Nadine et Luana ont roulé au volant de la nouvelle Opel Astra Electric. Cette voiture associe un design sobre, sportif et ambitieux à la technologie la plus moderne (par exemple une connexion sans fil avec le smartphone) et à un moteur très performant et entièrement électrique. La nouvelle Opel Astra Electric a une autonomie de 416 kilomètres. La conduite responsable n’a jamais été source d’autant de plaisir.

Terry, Nadine et Luana ont roulé au volant de la nouvelle Opel Astra Electric. Cette voiture associe un design sobre, sportif et ambitieux à la technologie la plus moderne (par exemple une connexion sans fil avec le smartphone) et à un moteur très performant et entièrement électrique. La nouvelle Opel Astra Electric a une autonomie de 416 kilomètres. La conduite responsable n’a jamais été source d’autant de plaisir.

Une faune impressionnante et des couchers de soleil qui n’en finissent pas

Plus notre trio se rapprochait du cap Nord, plus le voyage devenait impressionnant. «La faune m’a fasciné», déclare Terry. «Nous avons vu des lièvres, des renards et des rennes.» Tous trois se réjouissaient surtout d’admirer des aurores boréales. Et n’ont pas été déçus. «C’est un spectacle naturel vraiment impressionnant», raconte Luana. «Les couchers de soleil presque infinis étaient eux aussi spectaculaires. Ils rendaient les paysages magiques», ajoute Nadine.

Les trois jeunes gens sont, à la base, des passionnés de gaming. Leur écran leur a-t-il manqué? «Par sécurité, j’avais emporté une Nintendo Switch, mais je ne l’ai pas sortie une seule fois de mon sac», s’amuse Terry. «Notre aventure était si passionnante que je n’ai pas vraiment pensé aux jeux vidéo», confirme Luana.

Présenté par un partenaire

Cet article a été réalisé par Ringier Brand Studio à la demande d'un client. Les contenus ont été préparés de manière journalistique et répondent aux exigences de qualité de Ringier.

Contact : E-mail à Brand Studio

Cet article a été réalisé par Ringier Brand Studio à la demande d'un client. Les contenus ont été préparés de manière journalistique et répondent aux exigences de qualité de Ringier.

Contact : E-mail à Brand Studio

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la