Vert’igo à Lausanne
Les plats végans d'Anna donnent le vertige

«Flash Food», c'est un tête-à-tête avec la personne derrière une bonne adresse ou un bon produit, une fois par semaine, et peut-être jusqu'à la fin des temps. Aujourd'hui, Anna prouve que la cuisine 100% végétale, ça peut être vachement bon!
Publié: 29.10.2022 à 11:06 heures
Anna, de Masterchef Pologne à Lausanne
Jennifer Segui

«Bonjour, je m’appelle Anna et j’ai ouvert mon restaurant Vert'igo by Anna en septembre 2021 à l’avenue des Bains.

Ma spécialité, c’est la cuisine végane. Avec Jaouaher, qui travaille avec moi et qui est tunisienne, on expérimente plein de recettes. Tous les jours, nous proposons nos incontournables lasagnes véganes avec des carottes, aubergines, courgettes, oignons surmontés d’un mélange de tofu et un autre plat qui change quotidiennement. Nos best-sellers ici, ce sont les wraps, la fricassée tunisienne, les currys et le burger végan avec nos buns faits maison.

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

Cuisiner sans produits d’origine animale, ça n’est pas plus compliqué que la cuisine classique. Il faut des produits frais, de bons substituts de protéines et quelques épices pour plus de saveurs. Mes épices préférées sont le paprika fumé qui rappelle le goût chaleureux de la goulash, et le sel noir Kala Namak qui donne la saveur de l’œuf, parfait pour faire du tofu brouillé ou une mayo végane. J’utilise aussi la levure de bière, le garam massala…

J’ai toujours été passionnée de cuisine. En Pologne, mon pays d’origine, je travaillais pour la version locale de l’émission Masterchef.

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

Nous sommes devenus vegans petit à petit avec mon mari, ça a commencé il y a six ans lorsque je me suis installée en Suisse. J’ai dû changer ma façon de cuisiner, je me suis beaucoup documentée sur internet, sur des bouquins. Nos amis se sont mis à me demander des plats végans à emporter que je leur livrais au travail. Puis je me suis dit que je pouvais en faire mon métier. J’ai repris ce lieu qui était déjà un restaurant vegan, le Veganopolis.

Ma plus grande satisfaction, c’est que la moitié de mes clients ne sont pas forcément végans mais juste des gourmands qui ont envie de manger sainement. Et contrairement à ce que l’on croit, il y a beaucoup d’hommes. La cuisine végane, ça n’est pas qu’un truc de filles!»
Vert’igo by Anna
Avenue des Bains 4C à Lausanne

Publicité


Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la