Le Square du Mamco à Genève
Au Mamco, un resto pop-up pour manger après la visite

Chaque vendredi de l'été, le Musée d’Art moderne et contemporain de Genève organise pour la deuxième année des visites express du musée qui se terminent par l'apéro et un repas, préparés par des chefs genevois différents.
Publié: 17.07.2023 à 19:01 heures
|
Dernière mise à jour: 17.07.2023 à 19:13 heures
Les longues tables invitent à la convivialité
Amal Safi

Une visite au musée, ça creuse. En plein quartier arty des Bains, le Musée d’Art moderne et contemporain (Mamco) de Genève a trouvé une belle formule. En ressortant du musée par la cour, on trouve tout l'été une buvette pop-up, le Square. Tous les vendredis, on peut s'y attabler pour un menu complet mitonné par des chefs genevois en alternance. Que donne cette expérience gastronomico-culturelle? Blick l'a testée.

Le chef du jour de ma visite s'appelait Muhamed Muratovic, dit Momo, de Mi Food Mi Raisin, sympathique bar-épicerie-restaurant des Eaux-Vives. Il avait préparé un menu spécialement imaginé pour l'occasion. Pour se mettre en jambes, et après une visite guidée du Mamco, on a attaqué une planchette de fromages et charcuteries accompagnée d'un moutabal, sorte de caviar d’aubergine à la purée de sésame, délicatement assaisonné. Puis des aubergines au miso et à la feta, ou, au choix, du poulpe aux tomates et petits pois, avec une entêtante et fruitée harissa à la framboise qu'il faut absolument goûter. Vient ensuite le plat principal (du veau ou des pâtes sardes et du tofu dans un bouillon), et le meilleur pour la fin avec le dessert: une glace «sea salt», élaborée par le célèbre glacier genevois Gelato Mania, préparée avec une émulsion au poivre indien de Malabar au léger parfum de mandarine. Une tuerie, validée par l’ensemble de la tablée.

Avant ces agapes, les invités ont eu droit à une visite express du musée. Quelques-unes des œuvres d’art contemporain sont présentées (et expliquées… parce que souvent, il y a bien besoin). Ça ne dure que trente minutes, mais il est possible d’y retourner entre deux plats, pendant le dîner. Pendant ce temps, dans la cour, les DJ envoient une musique d’ambiance, qui va crescendo au fil des plats avec des sons plus franchement jazzy, notamment avec un solo d’harmonica qui aura à peine manqué la standing ovation des 47 invités. Le gros plus de la soirée : tout le monde est assis à la même tablée, on parle volontiers à nos voisins qui chapardent gentiment le morceau de fromage apéritif, élu comme notre préféré sur la planchette, et on finit par faire des rencontres mémorables, le genre qu’on fait seulement en été.

Le jeudi c'est spaghettis

Musique, culture et gastronomie sont les fers de lance de ce concept élaboré par Ilona Quinodoz, qui a déjà œuvré pour le festival Antigel, et Quentin Verne, propriétaire du Distillerie Bar. «C’est le Mamco qui est venu nous chercher l’année dernière et qui nous a demandé de mettre en place une buvette pendant l’été. On leur a alors proposé un festival, et ils ont accepté.» Les soirées du week-end tendent davantage vers le festif. «Les jeudis, c’est apéritif et spaghettis gratuits, tout le monde vient jusqu’à ce qu’il n'y en ait plus, dit Ilona. Il y a des sans-abris, des habitués, ainsi que les restaurateurs qui participent à notre Festival. Les vendredis, on propose une expérience culinaire plus élaborée et enfin les samedis, place aux soirées dansantes.» D'autres chefs suivront ces prochains vendredis, avec en point d'orgue le fameux Walter el Nagar, du Refettorio, le 25 août.

Informations pratiques:
Tous les vendredis jusqu'au 3 septembre 2023
Menu entre 50 et 60 CHF par personne, hors boisson
Programme et réservations

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la