Weltklasse de Zurich
Performances de choix et Suisses fatigués au Letzigrund

L'édition 2022 du Weltklasse a vu plusieurs performances de choix pour les finales de la Diamond League. Comme par exemple la victoire de Shelly-Ann Fraser-Pryce sur 100 m, en 10''65.
Publié: 08.09.2022 à 22:32 heures
1/4
Shelly-Ann Fraser-Pryce a réalisé 10''65 sur 100 m à Zurich.

26 finales, trois heures de meeting, il y avait à faire et à regarder au Letzigrund. Et pour le public zurichois, dix Suissesses et Suisses à suivre. Mais les athlètes helvétiques se sont faits plus discrets, à l'image de Simon Ehammer qui a dû se contenter de la 5e place à la longueur avec un saut à 7m93. Le médaillé de bronze des Mondiaux a laissé la victoire au Grec Miltiadis Tentoglou (8m42).

Les courses de sprint féminin n'ont en revanche pas déçu. A commencer par le 100 m où la reine cette saison se nomme bel et bien Shelly-Ann Fraser-Pryce. Il n'y avait guère de doute, mais la quintuple championne du monde a préféré le rappeler encore une fois en coupant la ligne en 10''65. La constance de SAFP en impose. A 35 ans, elle a réussi sa neuvième course dans les 10''60, la septième cette saison!

Kambundji fatiguée

Visiblement fatiguée par une très longue saison, Mujinga Kambundji a pour sa part pris la 5e place du 200 m en 22''65, un chrono loin de ses standards habituels. C'est la championne du monde Shericka Jackson qui l'a emporté en 21''80.

Le 100 m haies a offert un très bon spectacle avec la victoire de Tobi Amusan en 12''29. La recordwoman du monde a battu le record du meeting et encore une fois pris le meilleur sur la championne olympique Jasmine Camachio-Quinn, 4e en 12''49. Trop juste physiquement, Ditaji Kambundji a fini au 9e rang en 13''22.

Performance très moyenne également pour Jason Joseph sur 110 m haies. Le Bâlois a pris la 6e place d'une course remportée par l'Américain Grant Holloway en 13''02. Le Valaisan Julien Bonvin s'est quant à lui classé 7e du 400 m haies en 49''63. La victoire est revenue au Brésilien Alison dos Santos en 46''98.

Lore Hoffmann est, elle, passée tout près de réaliser sa meilleure marque de l'année sur 800 m, mais la Valaisanne a manqué de jus sur la fin de course. Elle s'est classée 8e en 1'59''69, soit 0''04 de plus que ce qu'elle a réussi cette saison.

Publicité

Sur 1500 m, Jakob Ingebrigtsen a prouvé qu'il était définitivement le maître. Le Norvégien a dominé la course en accélérant progressivement pour un dernier 400 m de feu. Timothy Cheruiyot a tenté de s'accrocher, mais Ingebrigtsen n'a absolument pas ralenti pour signer la meilleure performance de l'année en 3'29''02.

Autre performance de choix, les 48''99 sur 400 m de Marileidy Paulino. La Dominicaine a réussi le meilleur chrono de l'année en battant son record personnel de 0''21. Le 800 m masculin a vu Emmanuel Korir s'emparer de la MPM en 1'43''26.

Les finales pas à Zurich l'an prochain

Noah Lyles n'est pas allé chercher sa MPM établie à Eugene aux Mondiaux (19''31) sur 200 m, mais il a battu le record du meeting en 19''52. Yulimar Rojas a logiquement enlevé le triple saut féminin avec un bond à 15m28. Yaroslava Mahuchikh a fait pareil à la hauteur avec une barre à 2m03. Quant à Mondo Duplantis, il a remis les pendules à l'heure en franchissant 6m07 à la perche.

A noter que l'année prochaine Zurich n'organisera pas les finales de la Diamond League. Celles-ci se tiendront à Eugene. Cela permettra au meeting alémanique de gagner quelques jours sur le calendrier avec une édition agendée le 31 août, quelques jours après la fin des Mondiaux de Budapest, et surtout de pouvoir proposer son propre plateau, sans les contraintes liées aux finales.

Publicité

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la