Nouveau coup d'éclat de On
Roger Federer rhabille les skieurs suisses pour l'hiver

Après les athlètes olympiques suisses aux JO d'été à Tokyo, le fabricant zurichois d'articles de sport On, dans lequel a investi Roger Federer, équipera aussi l'équipe nationale de ski.
Publié: 13.05.2022 à 13:25 heures
|
Dernière mise à jour: 13.05.2022 à 14:15 heures
1/8
Rencontre symbolique de course à pied pour lancer le partenariat : divers athlètes de Swiss-Ski et d'On avant leur jogging à Zurich.
Matthias Dubach

La compagnie On n'est encore qu'un ado mais l'entreprise grandit de jour en jour. Le fabricant suisse d'articles de sport, fondé il y a douze ans seulement, s'impose comme un acteur majeur du milieu.

La marque zurichoise vient de réussir un nouveau coup. Après sa percée sur le marché des chaussures de course, l'arrivée de Roger Federer en tant qu'investisseur, la création des tenues de la délégation olympique suisse pour les Jeux d'été à Tokyo et l'entrée à plusieurs millions à la bourse de New York, On devient partenaire de Swiss-Ski.

Les stars du ski comme Marco Odermatt, Beat Feuz, Corinne Suter, Lara Gut-Behrami ou encore Andri Ragettli seront désormais habillées et chaussées par la marque, à la suite d'un accord conclu cette semaine.

Équipement pour l'été

Toutes les disciplines de Swiss-Ski sont concernées: le ski alpin, le ski de fond, le biathlon, le saut à ski, le snowboard et le skicross. A partir de cet été, ce sont environ 300 sportives et sportifs qui prépareront leur saison avec un équipement On.

«Nous sommes très heureux d'aborder l'avenir avec On, une marque de sport suisse appréciée et couronnée de succès, et de partager la suissitude avec le monde entier», souligne Diego Züger, directeur du marketing de Swiss-Ski, dans un communiqué.

Le partenariat sera scellé cette semaine à Zurich par une course symbolique des athlètes stars de Swiss-Ski comme la championne olympique de freestyle Mathilde Gremaud, Niels Hintermann, Gino Caviezel, Amy Baserga ou Andri Ragettli, ainsi que des athlètes sponsorisé par On comme le marathonien genevois Tadesse Abraham.

Publicité


Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la