Kilde lance un ultimatum
«Il faut que les choses changent si je veux revenir»

Après sa grave chute à Wengen, Aleksander Aamodt Kilde est entièrement occupé à soigner ses blessures – devrait-on penser. Mais il y a autre chose qui lui reste sur l'estomac et qui remet même en question son retour à la compétition.
Publié: 10.02.2024 à 09:01 heures
Aleksander Aamodt Kilde est en train de se soigner en coulisses. Mais cela ne l'empêche pas de s'en prendre à sa fédération.
RMS_Portrait_AUTOR_465.JPG
Simon Strimer

Pour Aleksander Aamodt Kilde, le combat pour revenir sur les skis est suffisamment semé d'embûches. La star norvégienne évoque les pires douleurs de sa vie, des états d'anxiété et des crises de panique à la suite de sa grave chute lors de la descente du Lauberhorn le 13 janvier dernier.

Pendant des semaines encore, il sera en fauteuil roulant. Avec l'objectif de se battre à nouveau pour des victoires en descente? C'est précisément ce que le vainqueur du classement général de la Coupe du monde 2020 remet en question – pas en premier lieu à cause de sa blessure, mais à cause de sa propre fédération!

«Il y a beaucoup d'arrogance»

Kilde pose même un ultimatum: «J'aime tellement ce sport que je veux revenir. Mais je suis également conscient que quelque chose doit changer à la tête de la fédération norvégienne de ski si je veux revenir», déclare-t-il à la radio norvégienne NRK. Kilde accuse la fédération d'être hautaine: «Là-bas, on pense que les sportifs vont et viennent. Au final, peut-être que plus personne ne viendra à cause de cette arrogance.»

Les piques ne tombent pas du ciel – cela fait longtemps que le conflit couve entre les athlètes de haut niveau et leur propre fédération. Il s'agit des droits de commercialisation. Dans ce domaine, les athlètes n'ont guère leur mot à dire en Norvège. Kilde & Cie ont même fait appel à un avocat cet été pour obtenir plus de liberté.

Braathen et Kristoffersen les saluent

Son compatriote Lucas Braathen a réglé ses comptes avec la fédération lors de sa retraite surprise à 23 ans juste avant le début de la saison en octobre. Henrik Kristoffersen (29 ans) a porté plainte en 2019 contre la fédération parce qu'il voulait skier avec un casque Red Bull, il voulait 1,75 million d'euros de dédommagement. Sans succès.

La fédération prend position auprès de la NRK. Elle affirme qu'elle écoutera Kilde et qu'elle réfléchira à la manière de moderniser les structures. «Les athlètes sont le plus important, nous nous mettons chaque jour au travail pour eux.» Ce qu'en pense Kilde? Il déplore: «Nous nous sommes tout simplement toujours heurtés à un mur.»

Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la