Après s'être fait les croisés
Pour son come-back, Marco Schwartz fera l'impasse sur les épreuves de vitesse

De nombreux skieurs et skieuses ayant connu de graves blessures utilisent leur pause estivale pour travailler à leur retour. Marco Schwarz, en particulier. L'Autrichien s'est d'ailleurs exprimé dans la presse sur ses projets pour la saison à venir.
Publié: 14.06.2024 à 15:42 heures
1/8
Marco Schwarz a donné des indications sur ses perspectives de retour et a annoncé qu'il ferait l'impasse sur les épreuves de vitesse.
RMS_Portrait_AUTOR_939.JPG
Lino Dieterle

Le 28 décembre 2023, Marco Schwarz chutait lourdement lors de la descente de Bormio et se déchirait les ligaments croisés. A ce moment-là, l'Autrichien pointait en tête du classement général de la Coupe du monde. Un duel passionnant avec Marco Odermatt était tué dans l'œuf. 

Six mois plus tard, Marco Schwarz envisage la nouvelle saison avec optimisme. Dans les pages du quotidien autrichien «Kronen Zeitung», il assure qu'il compte revenir à la compétition lors du premier slalom géant à Sölden. Pour autant, le skieur de 28 ans refuse de se mettre la pression. Car même si sa guérison se déroule «comme prévu», le chemin est «encore long jusqu'au ski».

Marco Schwartz annonce par ailleurs qu'il renoncera dans un premier temps aux courses de vitesse. A long terme, le skieur prévoit certes de pratiquer toutes les disciplines et de retrouver la polyvalence qui le caractérise. Mais lui-même le sait: cela «ne se fera pas du jour au lendemain».

Légères inquiétudes chez Sofia Goggia

Après s'être fracturé le tibia et la malléole, la reine italienne de la vitesse Sofia Goggia se dit également sur la bonne voie en vue d'un retour. Elle exprime néanmoins quelques doutes auprès du média en ligne sportnews.bz: «Nous devons attendre de voir si cette blessure laisse ou non des séquelles mentales, en plus du côté physique que je traite bien. Je pense que c'est toujours la difficulté liée à toutes les blessures.»

Sofia Goggia montre régulièrement à ses fans comment elle endurcit à nouveau son corps avec des images d'entraînement intensif. C'est à Beaver Creek le 14 décembre prochain que l'on devrait savoir si l'Italienne est prête mentalement à prendre les risques qui s'impose la compétition. 

«Pourquoi cela me touche-t-il toujours?»

Victime d'une fracture du tibia et du péroné en décembre, Nina Ortlieb dit ne plus souffrir au quotidien. Néanmoins, comme elle l'explique au média autrichien «Kleine Zeitung», elle ne devrait pas revenir sur les pistes avant l'été prochain. Statistique terrible: la skieuse autrichienne a déjà subi plus de 20 opérations (!) au cours de sa carrière.

Publicité

«On se demande parfois: pourquoi est-ce que cela me touche toujours? Qu'est-ce que j'ai fait de mal? Pourquoi moi?», explique Ortlieb. Mais la spécialiste de la vitesse voit parfois les choses autrement: «On peut aussi se demander pourquoi j'ai eu de la chance d'être dans cette situation, de pratiquer ce sport et de faire partie de l'élite mondiale». Nina Ortlieb souhaite à nouveau se frotter aux meilleurs du monde au plus tard d'ici aux championnats du monde de Saalbach. «Il reste encore huit mois jusqu'à cette date. Je ne veux pas seulement y être, mais y gagner une médaille.»

Corinne Suter, Wendy Holdener et Aline Danioth s'entraînent

Côté Suisse, trois skieuses ont annoncé de bonnes nouvelles sur leurs réseaux sociaux. Aline Danioth (déchirure des ligaments croisés) a fait savoir à ses followers sur Instagram qu'elle était déjà de retour sur les skis. Wendy Holdener (fracture de la cheville) a publié des photos d'elle en habit de jogging, expliquant qu'elle avait pu courir pendant une heure. Et enfin, Corinne Suter (victime elle aussi d'une déchirure des ligaments croisés) s'est affichée au guidon de son vélo de course.

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la