Le joueur de NBA regrette
Rudy Gobert présente ses excuses après avoir frappé un coéquipier

Rudy Gobert, le pivot français des Minnesota Timberwolves, a présenté ses excuses dimanche, après avoir frappé son coéquipier Kyle Anderson lors du dernier match de la saison régulière de NBA face aux New Orleans Pelicans, qu'il n'a pas terminé.
Publié: 10.04.2023 à 08:57 heures
Le Français Rudy Gobert (#27) lors du match des Minnesota Timberwolves contre les New Orleans Pelicans, en saison régulière de la NBA, le 9 avril 2023 à Minneapolis.

«Les émotions ont eu raison de moi aujourd'hui. Je n'aurais pas dû réagir comme je l'ai fait, indépendamment de ce qui a été dit. Je tiens à m'excuser auprès des fans, de l'organisation et en particulier de Kyle, qui est quelqu'un que j'aime vraiment et que je respecte en tant que coéquipier», a tweeté Rudy Gobert, quelques heures après un incident lors du deuxième quart-temps du match remporté par la franchise du Minnesota 113 à 108.

Le pivot français des Minnesota Timberwolves avait frappé son coéquipier Kyle Anderson lors du dernier match de la saison régulière de NBA contre les New Orleans Pelicans, qu'il n'a d'ailleurs pas terminé.

«Nous sommes des adultes»

Une vidéo montre le début d'une altercation verbale entre le pivot de 30 ans et Anderson lors d'un temps mort. Selon ESPN, Anderson a dit à Gobert de contrer des tirs, ce à quoi le Français lui a répondu de prendre un rebond. Anderson a alors traité Gobert de «connard», en lui demandant de «fermer sa gueule».

Le Français a alors donné un coup de poing à Anderson avant que des joueurs ne séparent les deux coéquipiers. Mais, selon The Athletic, l'altercation s'est poursuivie dans les vestiaires à la mi-temps, avec de nouvelles insultes.

Après l'altercation, Gobert, qui a été renvoyé chez lui par sa franchise, a envoyé un message d'excuse à ses coéquipiers dans une discussion de groupe, selon le meneur des Timberwolves Mike Conley.

«Nous en parlerons et nous irons de l'avant», a quant à lui déclaré Anderson. «Nous sommes des adultes.»

Publicité

«Frustrés»

«Nous avons pris la décision de renvoyer Rudy Gobert chez lui après l'incident survenu dans le deuxième quart-temps. Son comportement sur le banc était inacceptable et nous allons continuer à gérer la situation en interne», a déclaré le manager général de la franchise, Tim Connelly.

«Nous ne sommes pas fiers de ce comportement, quel qu'il soit», a déclaré le coach Chris Finch. «Je ne me suis pas encore penché sur les causes profondes de ce comportement. Mais les gars étaient simplement frustrés -nous ne jouions pas bien, nous ne partagions pas le ballon, nous avions l'air léthargiques.»

«Les vétérans peuvent aussi s'énerver, donc je ne veux pas être trop dur avec lui», a-t-il ajouté à propos de Gobert, défenseur de l'année à trois reprises, «mais il est évident que ce n'est pas quelque chose que nous allons tolérer ici».

Une équipe souffrant d'«immaturité»

Les Timberwolves étaient menés 48-36 à près de quatre minutes de la mi-temps au moment de l'incident. Ils ont fini par l'emporter, décrochant ainsi la huitième place de la conférence Ouest.

Publicité

Ils joueront un match de barrages face aux Lakers pour disputer les play-offs et, s'ils le perdent, ils auront une deuxième chance face au vainqueur du match entre les Pelicans et le Thunder d'Oklahoma City.

Par ailleurs, Jaden McDaniels, qui a frappé un mur en se rendant aux vestiaires à la mi-temps, souffre d'une fracture de la main. Pour Finch, cet incident reflète l'«immaturité» qui a marqué son équipe tout au long de la saison.

«L'immaturité a été l'un de nos problèmes tout au long de la saison», a-t-il déclaré. «Mais ces matches sont terminés», a ajouté Finch. «Nous devons maintenant nous concentrer sur ce que nous avons, et nous avons les Lakers», a-t-il conclu.

(AFP)

Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la