«Le cœur lourd»
Remco Evenepoel quitte le Tour d'Italie après un test positif au Covid-19

Le maillot rose Remco Evenepoel était le grand favori du Giro. Malheureusement, le coureur belge a dû se retirer de la course après avoir été testé positif au Covid-19. Il avait déjà dû abandonner cette course en 2021.
Publié: 15.05.2023 à 07:06 heures
|
Dernière mise à jour: 15.05.2023 à 07:07 heures
Remco Evenepoel terrassé par le coronavirus.

Coup de tonnerre sur le Giro: Remco Evenepoel, leader et grand favori du Tour d'Italie, a quitté la course «le coeur lourd» après un test positif au Covid-19.

Son renoncement forcé prive cette 106e édition du duel très attendu entre le jeune Champion du monde de 23 ans et le Slovène Primoz Roglic qui promettait tant d'étincelles d'ici l'arrivée à Rome le 28 mai. Il intervient alors que le Belge venait tout juste de reprendre le maillot rose de leader en remportant dimanche à Cesena le deuxième chrono du Tour d'Italie, avec une seconde d'avance sur Geraint Thomas et deux sur l'autre Britannique de l'équipe Ineos, Tao Geoghegan Hart.

Au classement général, il comptait 45 secondes d'avance sur Geraint Thomas et 47 sur Primoz Roglic, avant la journée de repos de lundi. Mardi, lorsque la course repartira sans lui, c'est donc le vétéran britannique de 36 ans, vainqueur du Tour de France en 2018, qui portera le maillot rose. Roglic sera deuxième, à deux secondes.

Grand favori de cette 106e édition

Remco Evenepoel, qui avait déjà abandonné lors de sa précédente participation au Giro en 2021, était le grand favori de cette 106e édition avec Primoz Roglic. Vainqueur sortant du Tour d'Espagne, le phénomène belge attaquait la deuxième phase de son plan qui consiste à terme à remporter les trois grands Tours, après un début de saison à nouveau tonitruant, marqué par des victoires au Tour UAE et à Liège-Bastogne-Liège.

Tout avait bien commencé pour lui sur ce Giro où il a survolé le contre-la-montre inaugural, le 6 mai, avant de chuter à deux reprises mercredi lors de la cinquième étape et d'être légèrement distancé samedi par Roglic. Mais rien n'indiquait que le Belge était touché par le coronavirus.

«J'espère ne pas tomber malade»

Tout juste avait-il confié dimanche soir après le chrono ne pas se sentir au mieux. «J'espère ne pas tomber malade», avait-il lancé dans une phrase devenue malheureusement pour lui prophétique.

Publicité

«Ceci explique tout. J'espère que tout le monde va respecter sa période de récupération et sa vie privée. Il va revenir fort», a réagi le patron de son équipe, Patrick Lefevere.

Le Colombien Rigoberto Uran, d'EF Education, a lui aussi été testé positif au Covid-19 et s'est retiré de la course, a annoncé son équipe. Ils sont les cinquième et sixième coureurs à quitter cette 106e édition du Giro à cause d'un test positif au Covid-19 après le Français Clément Russo (Arkéa-Samsic) et les Italiens Nicola Conci (Alpecin), Giovanni Aleotti (Bora) et Filippo Ganna (Ineos).

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la