Le pronostic de Bernhard Russi
«Dans cette descente, tout parle en faveur de Beat Feuz!»

Après des entraînements peu convaincants, y a-t-il encore un espoir d'une descente olympique en or pour les skieurs suisses? Notre chroniqueur Bernhard Russi y croit dur comme fer.
Publié: 05.02.2022 à 13:21 heures
|
Dernière mise à jour: 05.02.2022 à 13:51 heures
1/5
Bien que Beat Feuz ait également dû lutter contre le vent lors des deux entraînements, l'Emmentalois a laissé entendre qu'il se sentait à l'aise sur cette nouvelle piste.

Après trois entraînements perturbés par par le vent, Bernhard Russi (73 ans) ne perd pas espoir en ce qui concerne la descente olympique de ce dimanche, à Pékin. Les Suisses ont une belle carte à jouer.

«Il est possible que nous devions reculer l'heure de départ d'une ou deux heures. Mais selon nos météorologues, nous aurons alors une fenêtre météo dans laquelle une course équitable devrait être possible», tente de rassurer celui qui a conçu le tracé olympique.

Le chef du comité alpin de la FIS pense que Beat Feuz a tout pour faire des étincelles. «Beat m'a laissé la meilleure impression de tous les favoris lors de l'entraînement. Et la piste est vraiment taillée sur mesure pour les capacités de Feuz, tout parle vraiment en sa faveur», affirme la légende du ski suisse avec conviction.

Toutefois, le champion olympique de 1972 ne veut pas non plus faire une croix sur Marco Odermatt, malgré ses performances moyennes à l'entraînement: «Normalement, Marco peut se démarquer de la concurrence parce qu'il peut prendre des virages plus serrés. Mais il exerce ainsi une plus grande pression sur ses carres, ce qui, à mon avis, a un effet de freinage sur la neige spéciale que l'on trouve ici en Chine. Mais Marco est tellement talentueux qu'il peut s'adapter du jour au lendemain».

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la