Jeux olympiques d'hiver 2030
Un match à trois entre la Suisse, la France et la Suède?

La Suède a fait un pas de plus vers une candidature à l'organisation des Jeux olympiques d'hiver en 2030, avec le soutien apporté dimanche par le gouvernement, quelques jours après que la France a déposé son propre dossier au CIO. La Suisse est également candidate.
Publié: 13.11.2023 à 10:01 heures
Entre la Suède et la Suisse, en hockey sur glace, ce sont souvent les premiers qui s'imposent. Mais pour organiser les JO 2030?
AFP

Dans un communiqué, le gouvernement a donné son feu vert au Comité national olympique pour compléter le dossier de candidature du pays, se disant «prêt à passer à la phase suivante» et à «apporter les garanties d'Etat requises pour une candidature».

Dans le cadre de ce dossier, Stockholm constituerait le lieu principal des Jeux d'hiver 2030, mais d'autres sites du centre du pays, dont Falun, Are et Ostersund, seraient aussi retenus. Dimanche, le ministre suédois des Sports, Jakob Forssmed, a évoqué auprès de l'agence TT la possibilité d'en inclure d'autres en Lettonie et en Norvège, sans plus de précisions.

La Suède a déjà organisé des JO d'été, en 1912, mais il s'agirait d'une première pour des Jeux d'hiver.

Alors que la décision définitive du Comité international olympique (CIO) est attendue courant 2024, deux autres pays font office de candidats sérieux pour abriter les JO 2030: la Suisse et la France.

La France a officialisé mardi dernier sa candidature en déposant son dossier au CIO. Cette candidature est portée par les deux régions englobant les Alpes françaises, Auvergne-Rhône-Alpes (ARA) et Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca).

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la