«Ibra» raccroche les crampons
Zlatan Ibrahimovic tire sa révérence, à 41 ans

A 41 ans, Zlatan Ibrahimovic tire sa révérence. Considéré comme l'un des meilleurs avant-centres de l'histoire, il laisse derrière lui un palmarès sportif à couper le souffle... et quelques bons mots qui ont fait de lui une icône de pop culture.
Publié: 05.06.2023 à 08:06 heures
|
Dernière mise à jour: 05.06.2023 à 08:09 heures
Zlatan Ibrahimovic met fin à sa carrière de joueur

Zlatan Ibrahimovic a annoncé dimanche qu'il mettait un terme à 41 ans à une carrière où il a collectionné les titres, les buts, les coups de gueule et, sur la fin, les blessures.

«C'est le moment de dire au revoir au football, pas seulement à vous. Il y a trop d'émotions maintenant, allez Milan et au revoir», a lancé l'attaquant suédois au micro, sur le terrain du stade de San Siro, après la victoire de ses partenaires contre l'Hellas Vérone (3-1) lors de la 38e et dernière journée du Championnat d'Italie.

«Merci à tous, à partir de demain je suis un homme libre. Cela a été une carrière longue, dont je suis fier. Merci», a-t-il déclaré plus tard en conférence de presse.

L'AC Milan, club où il est revenu fin 2019 et qu'il a largement contribué à ramener au sommet, avec notamment le titre de champion d'Italie en 2022, avait annoncé la veille qu'il ne lui prolongerait pas son contrat.

Le buteur le plus âgé de l'histoire de la Serie A italienne

En raison de blessures à répétition, le quadragénaire n'a pratiquement pas pu jouer cette saison. Il était revenu à la compétition en février après avoir été opéré du genou gauche en mai 2022. Le Suédois n'a entamé qu'un seul match en 2002/23, en mars, lors de la victoire 3-1 sur le terrain de l'Udinese. Il était alors devenu le buteur le plus âgé de l'histoire de la Serie A.

Fin mars, il espérait encore pouvoir disputer l'Euro 2024, l'an prochain en Allemagne. Mais il s'est ensuite blessé de nouveau, à un mollet, lors d'un échauffement d'avant-match en avril, et a depuis terminé la saison sur la touche, où il était encore pour le dernier match de sa carrière dimanche soir.

Publicité

«On ne peut que le remercier pour tout ce qu'il a fait pour nous. Et c'est triste qu'un champion comme ça ne joue plus au football», a commenté sur la chaîne du club milanais l'entraîneur Stefano Pioli.

Il a gagné tous les titres en club. Sauf un...

Considéré comme l'un des meilleurs avant-centres de l'histoire, «Zlatan» a quasiment tout gagné en club, à l'exception notable de la Ligue des champions qui s'est toujours refusé à lui.

A son palmarès figurent des titres de champion dans quatre pays différents: deux aux Pays-Bas avec l'Ajax Amsterdam (entre 2001 et 04), cinq en Italie (trois avec l'Inter entre 2006 et 2009, deux avec l'AC Milan entre 2010 et 2012, puis de 2020 à 2023), un en Espagne avec le FC Barcelone (2009 à 2011) et quatre en France avec le PSG (2012 à 2016).

Il faut ajouter une Europa League avec Manchester United (2016 à 2018) et aucun titre sous les couleurs du Los Angeles Galaxy de mars 2018 à novembre 2019, mais quelques bons mots en direction du public américain qui adorait sa personnalité extravertie et son côté showman.

Publicité

«Je repars comme une légende»

«Vous vouliez Zlatan, je vous ai donné Zlatan. De Rien. L'histoire continue... Maintenant, retournez à vos matches de baseball», avait-il tweeté en guise d'adieux à ses supporters américains.

Au PSG, «je suis arrivé comme un roi, je repars comme une légende», avait-il déclaré quelques mois plus tôt en quittant le club où il n'y avait «rien» avant lui.

Né à Malmö, le 3 octobre 1981, d'un père bosnien de confession musulmane et d'une mère croate catholique, «Ibra» s'est d'abord passionné, adolescent, pour le taekwondo.

Son passé dans cet art martial, il s'en est servi pour délecter les fans de ses buts «kung-fu», en extension, ou de ses inspirations géniales comme son retourné de plus de 35 mètres contre l'Angleterre en 2012, ou son slalom en 2004 avec l'Ajax Amsterdam, dribblant six joueurs avant de battre le gardien, une action qui a lancé sa carrière.

Publicité

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la