Joueur de l'ombre
Pourquoi Salomäki manque autant au Lausanne HC

Blessé au bas du corps, Miikka Salomäki va manquer plusieurs semaines. Et s'il n'est pas le joueur le plus flashy du Lausanne HC, le Finlandais a su se rendre quasi indispensable. Voici pourquoi.
Publié: 02.02.2024 à 10:11 heures
Miikka Salomäki va manquer plusieurs semaines à l'appel.
Blick_Gregory_Beaud.png
Grégory BeaudJournaliste Blick

Cet article est tiré de ma newsletter hebdomadaire, publiée chaque jeudi matin à 7h. Pour s’inscrire, rendez-vous au pied de cet article. Attention, il faut valider l’inscription dans le mail que vous recevrez. Il est également possible de s’inscrire ici. 

Je plaide coupable. Coupable de n'avoir pas vu venir cette saison digne d'éloges réalisée par Miikka Salomäki. Pour son deuxième championnat sous le maillot du Lausanne HC, l'ailier finlandais a su se faire une place alors qu'il ne partait pas forcément avec les faveurs de la cote en début de saison. En 34 matches depuis le début du championnat, il totalise déjà quatre points de plus que lors de l'exercice 2022/2023 avec 22 unités au compteur, dont 10 buts.

Et ce n'est pas seulement son impact au niveau du scoring qui l'a rendu si précieux. Pas du tout, même. Non, l'ailier s'est démarqué par son impact physique et son sens du placement qui en font un travailleur de l'ombre particulièrement précieux. Et c'est lorsqu'il n'est pas là que l'on voit à quel point un tel joueur est utile. Les statistiques confirment-elles cette impression visuelle? Oui. Largement. 

Il rend Antti Suomela encore meilleur

Alors certes, Antti Suomela n'a pas franchement besoin d'aide pour être un bon joueur de National League. Mais les deux se complètent parfaitement. Miikka Salomäki a inscrit 17 points à 5 contre 5 depuis le début de saison. Sur cette moisson, 70% (12) ont été inscrits en compagnie d'Antti Suomela. Aucun autre joueur n'est autant présent dans la production du meilleur compteur de la Vaudoise aréna.

Avec 323 minutes à 5 contre 5, Miikka Salomäki est le joueur qui a passé le plus de temps avec Antti Suomela sur la glace. L'échantillon est donc particulièrement représentatif puisqu'il a patiné davantage avec son compatriote que sans (286 minutes). Et que voit-on dans ce graphique que j'ai tenté de rendre le moins barbare possible? Le duo a un corsi, soit un volume de shoots, largement plus important (83 contre 71) et se crée plus de chances de buts avec 4,35 buts escomptés contre 3,37 par 60 minutes de glace.

De l'autre côté de la glace, le constat est le même: Lausanne concède moins de tirs lorsque Suomela patine avec Salomäki que sans et les occasions dangereuses sont largement moins importantes.

Publicité

La meilleure ligne de la Ligue

Et n'oublions pas le troisième larron dans cette histoire: Henrik Haapala. Le «WOWY» du dernier venu est moins parlant (preuve de l'impact majeur de Salomäki). Par contre, le trio compile d'excellentes statistiques lorsque les trois Nordiques sont alignés ensemble. La triplette est tout simplement la meilleure combinaison de National League en ce qui concerne le volume de shoots parmi les trios ayant au moins 100 minutes de glace. Leur corsi de 68,08% est largement le meilleur. Deuxième de ce classement? La ligne... Kovacs-Suomela-Salomäki (65,37%). Impressionnant non?

La version avec Haapala est la deuxième meilleure ligne de National League en ce qui concerne les buts escomptés en sa faveur (4,46) et la troisième meilleure défensivement (1,69). Cela fait de la triplette celle qui a le meilleur pourcentage de buts escomptés de la Ligue avec un étourdissant 72,49%. 

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la