Avant la demi-finale face à Lausanne
Christian Dubé: «Ça va être très serré»

Fribourg affronte Lausanne dès ce lundi en demi-finale de National League. À la veille de l'Acte I, Blick est allé s'entretenir avec Christian Dubé. Interview du coach des Dragons.
Publié: 01.04.2024 à 11:49 heures
Christian Dubé avait le sourire après la victoire de Gottéron face à Lugano.
Blick_Matthias_Davet.png
Matthias DavetJournaliste Blick

Samedi soir, tu as alterné entre Lausanne - Davos et Zoug - Berne sur ta télévision?
Oui, mais j'ai davantage regardé Lausanne.

Et maintenant que tu es fixé, tu t'attends à quoi comme série?
C'est une très bonne équipe de hockey, avec beaucoup de profondeur et qui joue bien. Comme tous les matches pratiquement cette année, ça va être très serré.

Comment tu t'es préparé lorsqu'il y avait encore de l'incertitude? Tu as autant observé Lausanne, Zoug et Berne ou tu t'es concentré sur l'une des trois?
Dans le jeu d'aujourd'hui, on connaît toutes les équipes. On évolue tellement les unes contre les autres et on s'observe toujours à la vidéo. Donc il n'y a pas vraiment de surprise d'un côté comme de l'autre. Je pense qu'ils nous connaissent bien, on les connaît bien. Que ça ait été Lausanne, Zoug ou Berne, on savait vers quoi on allait.

Justement, quel sera le but pour cette série de votre côté? Tu vas principalement t'appuyer sur votre jeu ou quand même faire quelques ajustements?
On joue d'une certaine manière, on a des forces, il faut qu'on joue là-dessus. Après, il faut qu'on regarde aussi ce qu'on doit faire pour jouer de manière optimale face à eux. C'est une équipe qui est très différente de Lugano. On va donc faire des petits ajustements.

Où est-ce que, selon toi, la différence va se faire dans cette série?
Je pense à la gestion des émotions. On a déjà eu un bon aperçu: quand on est un peu indiscipliné, que ça nous fait mal. Face à Lugano, on a perdu deux matches à cause de ça. Dans le dernier acte, on a pris quatre minutes de pénalité qui aurait pu nous coûter cher. Donc, on sait très bien ce qu'on doit faire.

Du côté de Lausanne aussi, ça a été une série assez rude. Surtout qu'eux, ils n'ont que 48 heures de repos avant le premier match. Il va falloir capitaliser sur ça dès lundi?
Je pense que quand tu es en demi-finale, les émotions et l'adrénaline sont assez hautes que je ne pense pas que ça va jouer un rôle Honnêtement, je ne pense pas que ça va être un facteur. Si tu joues deux séries de sept rencontres et qu'après, tu dois éventuellement un nouveau septième match, peut-être que tu seras un peu fatigué. Mais pour débuter une série, je ne pense pas.

Publicité

Lausanne, vous l'aviez affronté et battu en 2022 en quarts de finale. Ce n'est pas si loin que ça. Il faut plutôt avoir la mémoire courte ou tu vas rappeler à tes gars qu'il y a deux ans, vous aviez éliminé Lausanne?
Ce sont deux équipes différentes. On avait des joueurs clés chez nous qui ne sont plus là. On les a remplacés par d'autres joueurs clés. Même chose à Lausanne. Il y a quand même eu pas mal de changements d'un côté et de l'autre. On repart à zéro, mais on a quand même joué plusieurs matchs contre eux cette année. On sait très bien sur quoi on tombe.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la