Andres Ambüehl est le plus populaire
Le gardien de Genève-Servette Robert Mayer rafle deux prix

Andres Ambühl jouit d'une grande popularité et reconnaissance auprès des fans suisse. Pour la 7e fois, il est élu «Most Popular Player» par les lecteurs de Blick. De son côté, Robert Mayer a été élu MVP des play-off.
Publié: 04.08.2023 à 22:54 heures
1/6
Andres Ambühl (39 ans) détient le record de sélections avec l'équipe de Suisse.
RMS_Portrait_AUTOR_413.JPG
Nicole Vandenbrouck

Depuis quelques saisons, Andres Ambühl collectionne les records – et les distinctions. Ce vendredi soir n'a pas dérogé à la règle. Le Davosien a été couronné «Most Popular Player» pour la septième fois de sa carrière lors des Swiss Hockey Awards qui se sont déroulés dans l'Attisholz-Areal de Riedholz, dans le canton de Soleure. Après 2014, 2015 (également MVP), 2016, 2017, 2021 et 2022, les fans de hockey suisses ont à nouveau élu l'attaquant du HC Davos comme joueur le plus populaire de la saison sur Blick. Le Davosien de 39 ans enthousiasme par son attitude terre à terre, son engagement infatigable – mais surtout par sa passion incomparable pour le hockey sur glace. C'est une figure de proue par excellence.

Hockey Awards 2023. Les gagnants

«MVP de la saison régulière de National League Roman Cervenka, SCRJ Lakers

«MVP des play-off de National League» Robert Mayer, Genève Servette

«Youngster de l'année» David Reinbacher, Kloten

«Joueuse de l'année» Andrea Brändli, gardienne de l'équipe de Suisse

«Gardien de but de l'année» Robert Mayer, Genève Servette

«MVP PostFinance Women's League» Maija Otamo, Thoune

«MVP Swiss League» Toms Andersons, La Chaux-de-Fonds

«MVP MyHockey League» Romain Seydoux, HCV Martigny

«Hockey Award» Beat Gerber, CP Berne

«Special Award» Peter Lüthi, ex Swiss Ice Hockey, Kloten

«Joueur le plus populaire» Andres Ambühl, HC Davos

Le gardien de Genève Robert Mayer a remporté deux prix.
Pascal Muller/freshfocus

«MVP de la saison régulière de National League Roman Cervenka, SCRJ Lakers

«MVP des play-off de National League» Robert Mayer, Genève Servette

«Youngster de l'année» David Reinbacher, Kloten

«Joueuse de l'année» Andrea Brändli, gardienne de l'équipe de Suisse

«Gardien de but de l'année» Robert Mayer, Genève Servette

«MVP PostFinance Women's League» Maija Otamo, Thoune

«MVP Swiss League» Toms Andersons, La Chaux-de-Fonds

«MVP MyHockey League» Romain Seydoux, HCV Martigny

«Hockey Award» Beat Gerber, CP Berne

«Special Award» Peter Lüthi, ex Swiss Ice Hockey, Kloten

«Joueur le plus populaire» Andres Ambühl, HC Davos

plus

Pour qu'il puisse lui aussi récompenser quelqu'un, Blick a demandé à Ambühl quels étaient ses «MVP», les personnes les plus précieuses et les plus importantes de sa vie et de sa carrière:

Sa femme Leslie

Depuis cinq ans, Andres Ambühl est marié à sa femme Leslie, et cela fait bientôt 16 ans que cette femme originaire de la plaine est à ses côtés. «Son soutien ainsi que sa compréhension de la vie d'un hockeyeur professionnel comptent beaucoup pour moi.» Le couple a deux filles ensemble, qui font rire le joueur davosien et de l'équipe nationale à la maison et lui changent les idées.

Ses parents Andres et Annamargreth

«Ils ont fait tellement de choses pour moi, m'ont conduit à l'entraînement et m'ont tout permis.» Les parents Ambühl vivent toujours dans leur ferme dans la Vallée de Sertig. Ils exploitent au total 23 hectares de surface utile. Petit, le jeune Ambühl voulait devenir paysan – il aidait ses parents à la ferme pendant et après l'école. Il y a quelques années, sa mère écrivait dans la «Südostschweiz»: «Mon mari et moi sommes très heureux de pouvoir entretenir une relation belle et simple avec nos enfants et de faire preuve de compréhension et de tolérance les uns envers les autres.» Andres Ambühl (fils) a trois sœurs cadettes. La mère se souvient d'un principe important: «Quand tes enfants sont petits, donne-leur des racines. Quand tes enfants sont grands, donne-leur des ailes.»

Son ancien entraîneur Wolfgang Haldi

«Il m'a accompagné à Davos pendant toute ma période junior», raconte Andres Ambühl. C'est lui qui lui a appris les bases du hockey. «Quand je regarde en arrière aujourd'hui, je remarque de plus en plus l'importance de ce qu'il m'a transmis.» Que ce soit d'ailleurs pour le sport ou pour la vie. «Quand nous faisions une mauvaise performance, il nous demandait si nous pensions être déjà des superstars. Il nous ramenait toujours sur terre.»

Peter Guggisberg, ex-attaquant de Davos

«Dans l'une des meilleures phases de ma carrière, nous étions en harmonie sur et en dehors de la glace, explique Andres Ambül. Avec lui, j'ai vécu des moments cools.» Lui et Peter Guggisberg ont joué ensemble au HC Davos de 2003 à 2009, et ont été champions suisses à trois reprises durant cette période (2005, 2007, 2009). Lorsqu'Ambühl est revenu de Zurich à Davos en 2013, ils ont encore joué une saison ensemble. «Il a le cœur au bon endroit, il a sa ligne de conduite et suit son chemin.»

Publicité
Robert Mayer était le meilleur

On espère pour le gardien de Genève-Servette qu'il a de la place dans sa valise pour son retour depuis Soleure. Car Robert Mayer a remporté deux trophées lors de ces Swiss Hockey Awards.

Le cerbère grenat a tout d'abord décroché celui de «MVP des play-off de National League». Robert Mayer est le premier gardien à remporter un trophée estampillé MVP depuis Leonardo Genoni en 2011. Il succède à l'attaquant de Zoug Jan Kovar.

En play-off, le dernier rempart de Genève-Servette s'est mué en mur. Quinze matches, douze victoires pour deux petites défaites. Avec 93,4% d'arrêts et 1,67 but encaissé par match, il a été brillant.

L'autre trophée fait évidemment sens après le premier, puisque Robert Mayer a été désigné «Gardien de but de l'année». L'année dernière, c'est Leonardo Genoni qui avait remporté cette distinction.

On espère pour le gardien de Genève-Servette qu'il a de la place dans sa valise pour son retour depuis Soleure. Car Robert Mayer a remporté deux trophées lors de ces Swiss Hockey Awards.

Le cerbère grenat a tout d'abord décroché celui de «MVP des play-off de National League». Robert Mayer est le premier gardien à remporter un trophée estampillé MVP depuis Leonardo Genoni en 2011. Il succède à l'attaquant de Zoug Jan Kovar.

En play-off, le dernier rempart de Genève-Servette s'est mué en mur. Quinze matches, douze victoires pour deux petites défaites. Avec 93,4% d'arrêts et 1,67 but encaissé par match, il a été brillant.

L'autre trophée fait évidemment sens après le premier, puisque Robert Mayer a été désigné «Gardien de but de l'année». L'année dernière, c'est Leonardo Genoni qui avait remporté cette distinction.

plus
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la