11 postes supprimés à Rossens?
Coup de tonnerre chez MySports qui veut fermer l'antenne romande!

Un mois après la fin de la saison 2023/2024 de hockey, Sunrise planifie de tirer la prise en Suisse romande. Selon nos informations, les 11 employés de «MySports» à Rossens devraient voir leur contrat être dénoncé au 30 juin. Une procédure de consultation est en cours.
Publié: 11.06.2024 à 12:41 heures
|
Dernière mise à jour: 11.06.2024 à 15:03 heures
Les studios de «MySports» à Rossens ont ouvert en 2017.
Blick_Gregory_Beaud.png
Grégory BeaudJournaliste Blick

Choc lundi dans les bureaux de Rossens. La direction de Sunrise a annoncé à la rédaction romande de «MySports» que la rédaction allait être fermée et que la saison 2024/2025 devrait se dérouler sans l'antenne francophone de la chaîne payante. Les contrats des 11 employés engagés par l'opérateur téléphonique risquent d'être dénoncés au 30 juin prochain.

Une procédure de consultation est en cours pour les dix prochains jours. Sera-t-elle à même d'inverser la tendance et de sauver les meubles? Le pessimisme est de mise puisqu'un plan social a d'ores et déjà été présenté aux employés touchés. Raison invoquée? La baisse d'utilisation des studios situés dans le canton de Fribourg comme nous le confirme le service de communication de Sunrise: «Les partenaires télé produisent dans leurs studios leurs propres émissions de hockey, ce qui, en plus d'une couverture télévisuelle plus large pour le public intéressé par le hockey en Romandie, conduit également à des synergies et finalement à une réduction substantielle des productions dans le studio MySports à Rossens.»

Mesure d'économies

La chaîne «MySports» avait été lancée en 2017 au moment de l'achat des droits de National League de hockey sur glace. À l'époque, le diffuseur avait acquis les droits exclusifs du championnat de première division pour 33,4 millions de francs par saison et pour une durée de cinq ans. À l'échéance du contrat, un nouveau bail de cinq saisons avait été signé, soit jusqu'en 2027.

Ces derniers mois, les mesures d'économie se sont succédé tant à Rossens chez les Romands qu'à Erlenbach pour la partie alémanique de la chaîne de télévision. La décision de tirer la prise aujourd'hui et malgré un contrat encore valable pour trois saisons. «C'est également dû au fait que les partenaires télé peuvent atténuer les fortes fluctuations saisonnières de la couverture du hockey grâce à leur programme plus large, ce qui n'est pas le cas pour le studio MySports à Rossens avec son focus exclusif sur les contenus de hockey», détaille-t-on du côté de Sunrise qui confirme l'information selon laquelle la fermeture du studio de Rossens est à l'étude.

Concrètement, qu'est-ce que cela signifie? Selon nos informations et comme annoncé lundi, la diffusion gratuite sur «Léman Bleu» et «La Télé» de 14 matches de saison régulière ainsi que les play-off est toujours dans les tuyaux. Mais qu'en est-il du reste? Contacté, Jean-Philippe Pressl-Wenger, team leader en Suisse romande, ne peut s'exprimer sur cette situation et nous renvoie à Matthias Krieb, Directeur de «MySports» en Suisse allemande. Ce dernier n'est toutefois pas en mesure de lever le voile sur cette question en raison de la procédure de consultation.

Aide des partenaires?

Si la procédure de consultation allait à son terme et que l'antenne de Rossens était bel et bien fermée, «MySports» devrait probablement s'appuyer davantage sur «La Télé» et «Léman Bleu». Au Tessin, c'est «TeleTicino» qui produit les studios puisqu'il n'y a pas de rédaction tessinoise à proprement parler. À l'heure actuelle, la totalité des matches de National League est commentée en français. Qu'en sera-t-il à la rentrée? «La production des matches en direct pour le secteur de la télévision gratuite et payante se fait sans changement avec les partenaires existants pour le compte de «MySports» et de la National League», nous précise-t-on. En clair, le but est de faire en sorte que le téléspectateur ne se rende pas compte du changement en coulisses.

Publicité

Toujours est-il que l'onde de choc de l'information révélée aux employés lundi pourrait avoir de sérieuses conséquences pour le hockey sur glace suisse et surtout pour sa diffusion. Si la procédure de consultation ne menait nulle part - et la probabilité est grande -, ce sont 11 employés qui se retrouveraient sur le carreau. «La procédure de consultation a été lancée, une décision est attendue fin juin 2024», conclut le service de communication de Sunrise.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la