La Spengler est de retour
Cinq bonnes raisons de regarder le tournoi davosien dès ce lundi

Ce lundi après-midi et jusqu'à dimanche, la Coupe Spengler reprend ses droits après une pause de deux ans en raison du coronavirus. Si beaucoup de traditions ont été abandonnées à cause de cette maladie, ne perdons pas celle de suivre le tournoi grison.
Publié: 26.12.2022 à 08:27 heures
|
Dernière mise à jour: 26.12.2022 à 09:29 heures
En 2020, la présence du HC Ambri-Piotta avait assuré le succès du tournoi
Blick_Gregory_Beaud.png
Grégory BeaudJournaliste Blick

L'an dernier, la Coupe Spengler avait été annulée le 25 décembre, à la veille de son coup d'envoi. Il s'agissait de la deuxième édition de suite à être rayée du calendrier. Cela n'était plus arrivé depuis 1956.

Le programme de la Coupe Spengler 2022

Le tournoi se dispute en deux poules de trois équipes.

Groupe Torriani. HC Ambri-Piotta, IFK Helsinki (Fin), Örebro HK (Su)
Groupe Cattini. HC Davos, Team Canada, Sparta Prague (Tch)

Lundi, 26 décembre

HC Ambri-Piotta – Örebro HK 5-2
Sparta Prague – Team Canada 3-2

Mardi, 27 décembre

IFK Helsinki – Örebro 2-5
HC Davos – Team Canada 2-1

Mercredi, 28 décembre

IFK Helsinki – Ambri-Piotta 3-7
Davos – Sparta Prague 2-9

Jeudi, 29 décembre

Örebro – Team Canada 3-1
HC Davos – IFK Helsinki 3-2

Vendredi, 30 décembre

Sparta Prague – Örebro 4-3
20h15 Ambri-Piotta – Davos

Samedi 31 décembre

12h10 Sparta Prague - Vainqueur Ambri-Davos

Le tournoi se dispute en deux poules de trois équipes.

Groupe Torriani. HC Ambri-Piotta, IFK Helsinki (Fin), Örebro HK (Su)
Groupe Cattini. HC Davos, Team Canada, Sparta Prague (Tch)

Lundi, 26 décembre

HC Ambri-Piotta – Örebro HK 5-2
Sparta Prague – Team Canada 3-2

Mardi, 27 décembre

IFK Helsinki – Örebro 2-5
HC Davos – Team Canada 2-1

Mercredi, 28 décembre

IFK Helsinki – Ambri-Piotta 3-7
Davos – Sparta Prague 2-9

Jeudi, 29 décembre

Örebro – Team Canada 3-1
HC Davos – IFK Helsinki 3-2

Vendredi, 30 décembre

Sparta Prague – Örebro 4-3
20h15 Ambri-Piotta – Davos

Samedi 31 décembre

12h10 Sparta Prague - Vainqueur Ambri-Davos

plus

Dès cet après-midi, le raout grison reprend ses droits. Outre le HC Davos, cinq autres équipes sont invitées: Ambri-Piotta, le Team Canada, Örebro (Suède), IFK Helsinki (Finlande) et le Sparta Prague (République tchèque). Voici cinq raisons pour lesquelles il faut suivre cette compétition.

1. Un tournoi mythique reprend ses droits

Même si la situation épidémiologique n'est pas forcément au beau fixe, le retour de la Coupe Spengler est une sorte de retour à une certaine forme de normalité. Ou du moins à un semblant de vie «comme avant». Et comme les stations de ski ne semblent pas avoir fait le plein de neige, comment s'occuper en cette période entre Noël et Nouvel-An? Allez, hop! Une couverture et un thermos de thé chaud (à la cannelle) devant la télévision. Et ne venez pas nous faire croire qu'il y a mieux à faire. C'est faux.

2. La der de David Desharnais

À 36 ans, le joueur de centre de Fribourg Gottéron dispute sa dernière saison professionnelle. David Desharnais a déjà annoncé qu'il mettrait un terme à sa carrière au terme du présent exercice. Le Québécois n'a jamais disputé le moindre championnat du monde avec son équipe nationale. Il a joué une fois les Jeux olympiques et une fois la Coupe Spengler avec le maillot à la feuille d'érable.

En 2012, «DD» avait joué dans les Grisons avec Fribourg Gottéron. Son deuxième passage dans le mythique tournoi davosien avait tourné court puisqu'il s'était fracturé la main en 2019 avec le Team Canada. Cette année, il a été une nouvelle fois sélectionné et compte bien profiter de ce tour d'honneur avec le maillot de la sélection nord-américaine.

3. La première de Philip-Michael Devos

Un autre Québécois sera en lumière lors de cette semaine rhétique. Philip-Michael Devos disputera, lui, ses premiers matches avec le maillot canadien. Le natif de Sorel-Tracy aura donc dû attendre 32 ans pour revêtir ce chandail pour la première fois en carrière. Une jolie revanche pour celui qui n'avait jamais connu les honneurs de la sélection nationale tout au long de sa longue carrière.

Publicité

Il ne devrait pas être le seul joueur du HC Ajoie dans la station de montagne. Même s'il s'est blessé samedi soir à Lausanne, son coéquipier Jérôme Gauthier-Leduc est présent à Davos et devrait être en mesure de tenir sa place. Une jolie revanche pour les deux hommes qui vivent une saison compliquée avec leur club de Porrentruy.

4. Le retour de Ville Peltonen en Suisse

Les supporters du Lausanne HC sont-ils nostalgiques de la présence de Ville Peltonen derrière le banc des Lions? Si oui, ils auront l'occasion de le revoir cette semaine à la barre d'une équipe: «son» IFK Helsinki.

Dans son équipe, on retrouvera une vieille connaissance du championnat de National League: Julius Nättinen, qui évoluait en bleu sous le maillot d'Ambri-Piotta. Le sniper finlandais avait terminé la saison avec 17 buts. Va-t-il exploser à Davos?

5. La présence du HC Ambri-Piotta

Ambri-Piotta, justement, c'est la dernière bonne raison de suivre ce tournoi. Avant les deux années d'interruption, la formation léventine avait fait le spectacle dans les Grisons en drainant derrière elle des milliers de supporters qui avaient mis le feu à la station ainsi qu'à la patinoire. Selon les premières indications, les fans du HCAP ne seront pas moins nombreux cette année. Spectacle garanti donc.

Publicité

Bonus. Blick sera présent

Ce n'est évidemment pas la meilleure raison de cet article. Mais vous pourrez suivre le tournoi durant toute cette semaine sur le portail francophone de Blick avec des résumés de matches, des interviews et des sujets en provenance de la station grisonne.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la