La colère de Tanner Richard
«À Lugano, les fans se comportent comme des animaux de cirque»

Jeudi soir, Genève-Servette a été battu à Lugano 2-0 au terme d'un match haché et houleux. Si Tanner Richard a apprécié le match de son équipe, il n'a pas goûté au traitement réservé aux Aigles par les fans locaux.
Publié: 16.03.2023 à 23:25 heures
|
Dernière mise à jour: 17.03.2023 à 00:22 heures
Les nettoyeurs ont dû intervenir souvent, de quoi provoquer la colère de Tanner Richard
Blick_Gregory_Beaud.png
Grégory BeaudJournaliste Blick

Alors que le match était tendu, mais correct, une scène a servi d'allume-feu. Lors de la 34e minute, Teemu Hartikainen a étendu Marco Zanetti contre la bande. Une scène qui aurait pu valoir une pénalité au Finlandais de Genève-Servette. Les arbitres en ont décidé autrement. Samuel Guerra et Calvin Thürkauf ont décidé de rendre justice eux-mêmes. Un, deux, trois, dix coups de cross plus tard, les directeurs de jeu ont enfin mis une pénalité au second nommé. Le colosse du GSHC, lui, a pu rester sur la glace.

Une scène qui a provoqué la colère des fans. Bouillants, les tifosi ont lancé de nombreux objets sur la glace. Cela a évidemment provoqué un arrêt de jeu à rallonge. C'est d'ailleurs arrivé à de nombreuses reprises lors de ce second acte des play-off. «Apparemment, c'est devenu acceptable de pouvoir lancer des verres de champagne sur la glace, s'est agacé Tanner Richard en fin de rencontre. La prochaine fois, peut-être que nous devrons venir avec des casques plus grands. Je ne comprends pas que ce soit toléré. Les fans ne sont visiblement pas responsables de leurs agissements.»

«Un peu de respect...»

Lors de la longue pause, Tanner Richard s'est embrouillé avec les spectateurs assis derrière le banc des Grenat. «Ce serait bien de simplement avoir le droit de jouer notre match, a-t-il pesté. Ce n'est pas parce que ces gens paient pour un ticket qu'ils ont le droit se comporter comme des animaux de cirque. Je pense qu'ils devraient faire preuve d'un peu plus de classe et montrer davantage de respect.»

S'il s'est montré très agacé par ces comportements inacceptables, le No 71 des Vernets n'a évidemment pas choisi cela comme une excuse pour cette défaite. «Dans ce genre de circonstances, nous devons vraiment nous concentrer sur ce qui est en notre pouvoir. C'est-à-dire marquer des buts. Ce soir, nous n'avons pas été capables de le faire et nous n'avons donc eu aucune chance de gagner. Ce n'est pas plus compliqué que cela.»

S'il n'est pas tendre envers les gradins luganais, le joueur de centre a par contre rendu hommage à ses adversaires: «Ils ont joué un sacré bon match, a-t-il appuyé. Je pense que nous n'avons pas été mauvais du tout. C'était même une bonne prestation défensive de notre part. Nous ne leur avons finalement laissé qu'un minimum d'occasions de but. Notre jeu en infériorité numérique a été bon, au contraire du power-play. Tu ne peux pas être parfait lors de chaque soirée. Mais après 30 minutes, nous étions bien dans le match avant cette petite erreur qui nous coûte l'ouverture du score.»

Après cette soirée bouillante au sud des Alpes, le score est donc de 1-1 dans cette série. «Mais personne ne s'attendait à ce que cela se termine 4-0, non? Cela fait 30 ans que je regarde le hockey suisse et je n'ai jamais vu une ligue aussi équilibrée cette année. Il reste huit excellentes équipes et d'autre bonnes équipes ne sont plus là. C'est la preuve qu'aucun match ne sera simple. Mais malgré la défaite, il y a vraiment de bonnes choses à ramener avec nous de ce voyage au Tessin.»

Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la