La chronique de Doug Boulanger
«Comment un recruteur supervise un joueur»

Cette semaine, notre chroniqueur Doug Boulanger, entraîneur spécifique, prend un cas concret d'une évaluation de joueur. Le cas d'un élément sélectionné en équipe de Suisse cette semaine a retenu son attention.
Publié: 09.02.2023 à 15:58 heures
Doug Boulanger est entraîneur spécifique et chroniqueur pour Blick.
Doug Boulanger

Cet article est tiré de ma newsletter hebdomadaire, publiée chaque jeudi matin à 7h. Pour s’inscrire, rendez-vous au pied de cet article. Attention, il faut valider l’inscription dans le mail que vous recevrez. Il est également possible de s’inscrire ici.

«Le processus de recrutement peut parfois paraître un peu opaque pour le grand public. Comment et surtout pourquoi un joueur arrive-t-il à intéresser un club de National League ou une franchise de NHL alors que d'autres passent sous le radar? Ce n'est évidemment pas une science exacte. Mais pour en arriver à un contrat, les recruteurs décortiquent les joueurs au peigne fin. Mais pas uniquement sur ce que l'on voit sur la glace.

L'exemple André Heim

Pour comprendre ce qui est important, j'ai fait l'exercice avec un joueur: André Heim. Pour éviter tout malentendu, je travaille avec lui et il collabore avec l'agence «THE6ix Sports Leadership».

Commençons par sa «carte de visite» et ses informations personnelles. C'est un joueur de 24 ans qui entre donc dans son prime, c'est-à-dire ses meilleures années. Sur la glace, c'est un joueur de centre naturel qui mesure 187 centimètres et pèse 90 kilos. Il dispute sa cinquième saison complète en National League.

Un changement bénéfique

Si l'on se penche de plus près sur son parcours, on constate qu'il a inscrit 18 points lors de la saison 2020/2021 avec Berne. Là-bas, il jouait dans une troisième ou quatrième ligne avec une vocation plutôt défensive. Avec peu de temps de glace, ce sont de bonnes statistiques. Ensuite, il a quitté le SCB pour rejoindre Ambri.

Au Tessin, ses statistiques se sont envolées avec une première saison à 29 points et actuellement, il se trouve sur des bases pouvant le faire atteindre les 35 unités. On peut constater dans le graphique ci-dessous l'évolution de son nombre de tirs par 60 minutes de glace entre sa dernière saison et ses débuts à Ambri. L'évolution est assez importante.

Publicité

Dans son parcours, une constante me frappe: partout où il est passé, il a eu du succès et a endossé des responsabilités comme être capitaine des élites de Berne ou assistant capitaine en équipe de Suisse M20. Et ce n'est pas un hasard, car cela reflète la mentalité de ce joueur. Son éthique de travail est excellente.

C'est un des points sur lesquels les recruteurs se renseignent le plus. Est-il motivé? Est-il déterminé? Est-il facile à coacher? Comment gère-t-il la pression soir après soir? Toutes ces questions sont posées à son entourage pour apprendre à le connaître. Et le concernant, les réponses sont toujours positives.

Passons à l'aspect technique pur. Le joueur va être jugé sur son niveau d'exécution, son talent et, évidemment, la qualité de son patinage. Il a un bon coup de patin et est agile. C'est un joueur qui n'est pas le plus rapide, mais qui compense par une grande stabilité, ce qui lui permet d'être efficace dans les petits espaces. Il est donc très fort dans les duels. André Heim n'a pas les meilleures mains de la Ligue et n'est peut-être pas le plus flamboyant, mais il s'est énormément amélioré ces deux dernières années, notamment sur son shoot et sa capacité à bloquer ceux de ses adversaires. Son aptitude à gagner les engagements est également très importante.

Et tactiquement? C'est un joueur qui est excellent en supériorité numérique autour de la cage. C'est là qu'il domine le jeu par sa capacité à distribuer le jeu et à gagner des pucks. Il comprend bien ce qui se passe sur la glace et à un excellent sens du jeu en plus d'être un bon conservateur du puck. Il ne va pas trop en perdre. Cela lui permet d'être un joueur précieux pour ses partenaires.

Publicité

Défensivement, il est très solide en 1 contre 1, car il a une position, là aussi, très stable sur ses patins. Son sens du jeu s'exprime aussi de ce côté-ci de la glace par un bon placement, ce qui est important pour un joueur de centre comme lui. Sa condition physique lui permet de jouer de nombreuses minutes.

Pour résumer, André Heim a le profil typique du joueur qui a connu un excellent développement lors des cinq dernières années. Pour moi, il sera clairement approché ces prochaines années par un club de NHL. Les recruteurs vont constater que son développement est linéaire et qu'il est même en train de se découvrir un rôle offensif. C'est un des plus beaux joueurs de notre championnat et je suis content de voir que les gens comment gentiment à le découvrir davantage.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la