Gardien de but champion de la KHL
Adam Reideborn indésirable en Suède, mais le bienvenu au CP Berne

En Suède, Adam Reideborn était indésirable parce qu'il est resté au CSKA Moscou même après le début de la guerre. Au CP Berne, on espère que la période de disette prendra fin avec ce nouveau gardien.
Publié: 10.09.2023 à 16:44 heures
1/7
En juillet, Adam Reideborn est arrivé à Berne.
RMS_Portrait_AUTOR_409.JPG
Stephan Roth

Après une saison compliquée, Philip Wüthrich (25 ans) a été mis en concurrence avec un gardien étranger au CP Berne: Adam Reideborn (31 ans).

Et ce dernier peut se prévaloir des meilleures références sportives. En effet, le Suédois a été élu meilleur gardien de but dans son pays à deux reprises. Et dernièrement, il a été champion de KHL deux fois de suite avec le CSKA Moscou, dont il a été le numéro un incontesté au printemps et a fêté cinq blanchissages en play-off.

Lorsqu'on lui demande pourquoi il a décidé de rejoindre le CP Berne après quatre ans en KHL, il répond: «Je sais que c'est un grand club qui a gagné des titres par le passé. Ils voulaient un nouveau coach avec un bon système. J'espère que Jussi Tapola pourra avoir ici aussi le succès qu'il a connu avec Tappara Tampere.»

Depuis le départ de Leonardo Genoni pour Zoug et le titre de 2019 sous Kari Jalonen, le SCB ne s'est guère stabilisé. Avec Tapola et Reideborn, le club devrait enfin retrouver l'équilibre.

Les clubs suédois boycottent les mercenaires de KHL

Un retour dans un club suédois n'était pas possible pour Reideborn. Car dans son pays, il est persona non grata. Parce qu'ils étaient restés en KHL la saison dernière après l'attaque russe contre l'Ukraine, Reideborn, Johann Mattsson, Robin Press, Fredrik Claesson, Jakob Lilja (nouveau joueur d'Ambri) et Adam Almqvist (l'an dernier à Zoug) ont été bannis de l'équipe nationale. Les clubs ont convenu qu'aucun d'entre eux ne serait engagé. «Je dois l'accepter», concède le gardien.

Pourquoi Reideborn avait-il décidé de rester au club de l'armée de Moscou malgré la guerre? «J'avais signé un contrat avant que tout ne commence. Il était valable, mais je sais que beaucoup de gens pensent que ce n'était pas la bonne décision. Cependant, ce n'était pas si simple de changer de club. Après les play-off 2022, par exemple, toutes les options se sont effondrées. Maintenant, je suis content que cela ait fonctionné avec Berne.»

Publicité

Son compatriote Lucas Wallmark (ex ZSC et désormais à Fribourg) avait quitté la Russie dès le début de la guerre et avait racheté son contrat au CSKA, ce qui lui aurait coûté environ un million de francs.

Dans son pays, Reideborn a été sévèrement critiqué. Alors qu'il ne s'est pas exprimé sur le sujet, sa sœur Sofia (24 ans) l'a défendu avec véhémence. «Elle est toujours sur Twitter, dit ce qu'elle veut dire et ça n'a pas été très populaire en Suède.»

Son père ne voulait pas le voir dans les buts

En Suède, on a appris avec étonnement que le SCB avait engagé Reideborn (et Corban Knight d'Omsk) et que cela n'avait pas fait de vagues en Suisse. «Comme toujours, nous avons fait nos devoirs. Et pour ces deux joueurs, nous nous sommes spécialement renseignés, nous avons eu de nombreux entretiens téléphoniques et nous avons effectué des background checks», explique Andrew Ebbett, directeur sportif du club bernois.

Si cela n'avait tenu qu'à son père, Reideborn ne serait pas devenu gardien de but. En effet, il a essayé de convaincre son fils de devenir défenseur, car il trouvait que c'était trop éprouvant pour les nerfs de le regarder jouer dans les buts. Sans succès. D'ailleurs, Sofia est, elle aussi, devenue gardienne de but, mais elle est actuellement sans club. «Pendant longtemps, mon père ne supportait pas de me voir jouer et allait se promener durant les matches. Mais depuis trois ou quatre ans, il regarde mes rencontres», explique Adam.

Publicité

Adolescent, il a également joué au football et au golf. Reideborn ne sait pas s'il est le meilleur golfeur de l'équipe. «Corban Knight est probablement meilleur que moi. Patrik Nemeth, Jesse Zgraggen et quelques autres jouent aussi bien», précise celui qui, depuis la semaine dernière, a aussi retrouvé sa femme Nathalie et son fils Ben à ses côtés.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la