But en un temps record et défaite
La drôle de soirée d'Eliot Berthon (et de Genève-Servette)

Lors de la défaite de Genève face à Lugano (4-7), Eliot Berthon a inscrit son deuxième but de la saison en ne jouant... que 8 secondes. Entre cette réussite et un retournement de situation, cette soirée du vendredi 13 était spéciale aux Vernets.
Publié: 14.01.2023 à 10:35 heures
Eliot Berthon (2e depuis la gauche) a inscrit le 3-0
Blick_Gregory_Beaud.png
Grégory BeaudJournaliste Blick

Temps de jeu d'Eliot Berthon face à Lugano: huit secondes.

Moisson du Français de Genève-Servette: un but.

Difficile de savoir si cet exploit constitue un record en National League tant la statistique est étrange. Et ce n'est pas faute d'avoir cherché.

Toujours est-il que le Numéro 92 des Vernets n'a joué qu'un seul shift - et un très court par la force des choses - lors du revers face à Lugano. Mais il a tout de même trouvé le moyen de tromper le géant Mikko Koskinen en un rien de temps à la suite d'un engagement gagné en zone offensive en fin de première période.

Après 20 minutes de feu: Genève s'éteint et s'incline(09:38)

À cet instant, tout rigolait pour les Grenat et pour Eliot Berthon. Le joueur de centre rappelé de La Chaux-de-Fonds en début d'année avait inscrit son premier but de la saison et les Aigles semblaient se diriger vers un succès des plus aisés contre un HC Lugano en pleine chute libre. Score après un tiers-temps? 3-0 pour le GSHC après une domination totale aux shoots (13-4).

Retournement de situation

Mais Berthon n'a plus joué. Genève non plus d'ailleurs. Les Genevois ont été outrageusement dominés par Lugano. Les 40 dernières minutes ont vu les visiteurs alerter Gauthier Descloux à 25 reprises contre 10 aux joueurs locaux. «Quand tu gagnes 3-0 en première période, tu ne peux pas perdre le match comme ça, a pesté Noah Rod au micro de MySports après la rencontre. C'est humain de se relâcher, mais on l'a fait trop longtemps. C'est la preuve que nous avons encore des choses à apprendre.»

Publicité

De 3-0, le score est passé à 3-4 en 12 minutes. Finalement, l'équipe de Jan Cadieux s'est inclinée 4-7 et voit Bienne revenir dangereusement au classement puisque les Seelandais ne sont plus qu'à une longueur de l'équipe des Vernets.

S'il est un joueur dans le vestiaire du GSHC qui n'a rien à se reprocher sur ce retournement de situation qui aura exploité au mieux le maigre temps de jeu qui lui a été octroyé, c'est bien Eliot Berthon.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la