Xhaka met les choses au clair
«Aujourd'hui, nous avons fermé beaucoup de bouches»

Incroyable. La Suisse est en quart de finale de l'Euro. «Je suis tellement fier de l'équipe», a souri le héros Yann Sommer après la rencontre.
Publié: 29.06.2021 à 00:37 heures
|
Dernière mise à jour: 29.06.2021 à 10:33 heures

Kylian Mbappé, la superstar de l'équipe de France, a été le malheureux de la soirée. Il en faut bien un lors des séances de tirs aux buts. Au moment où la vedette du PSG a échoué, toute la Suisse a hurlé en choeur. Grâce à cette parade de Yann Sommer, la Nati s'est qualifiée pour les quarts de finale de l'Euro. Incroyable.

Après la rencontre, Yann Sommer, était encore submergé par l'émotion après ce penalty victorieux. Au micro, il a partagé son bonheur: «Je suis fier de cette équipe. La façon dont nous l'avons fait. C'est tellement beau de vivre ça devant mes parents en plus qui étaient au stade. Nous avons joué contre une équipe incroyable. Mais ils ont eu un moment où ils étaient peut-être un peu trop arrogants. Et nous nous sommes dit que nous allions avoir un coup à jouer»

«Nous avons écrit l'histoire»

Le double buteur Haris Seferovic est également euphorique: «Nous sommes heureux, maintenant nous allons fêter un peu. Ensuite, nous allons récupérer des forces. Ce soir, nous avons écrit l'histoire. Tout le monde s'est battu pour l'équipe. Tout le monde y a cru et c'est ce qui compte.»

L'entraîneur de la sélection nationale, Vladimir Petkovic, a également parlé au micro de la SRF. Il s'est montré plus que satisfait de la prestation de ses joueurs. «Je suis très fier de cette performance. Maintenant, nous avons le droit de faire la fête, même si nous n'avons pas beaucoup de temps. Je suis convaincu que nous pouvons répéter cela. Après chaque critique, après chaque coup dur, nous avons réagi. Maintenant, nous devons essayons d'oublier tout ça. Dès demain, nous nous concentrerons sur les quarts de finale.»

Vendredi, la Suisse affrontera l'Espagne à Saint-Pétersbourg (18 heures), dans le stade où la Suède l'avait éliminée de la Coupe du monde. Tout un symbole. Une équipe qui bat les champions du monde peut aussi battre les Espagnols, non? Petkovic tempère: «Allons-y doucement, récupérons d'abord.»

Xhaka règle ses comptes

Le capitaine Granit Xhaka qui a essuyé de nombreuses critiques ces derniers temps et qui sera malheureusement absent contre l'Espagne pour cause de suspension, a tenu à mettre les choses aux points: «C'est un sentiment incroyable. Tous les Suisses peuvent être fiers désormais. C'était la France et non une équipe d'amateurs, tout le monde doit en être conscient! On a beaucoup écrit sur l'arrogance de l'équipe. Mais aujourd'hui, nous avons fermé beaucoup de bouches.»

Publicité

(mam)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la