Will Still craque
«J'ai juste envie de te frapper»

Will Still est un personnage à part en Ligue 1. L'entraîneur du Stade de Reims ne cherche jamais à masquer ses émotions et en a apporté une nouvelle preuve après la défaite face à Nice. Le club azuréen n'a d'ailleurs pas du tout aimé ses propos.
Publié: 11.12.2023 à 11:18 heures
|
Dernière mise à jour: 11.12.2023 à 11:20 heures
Will Still n'a aimé ni le match de son équipe, ni le comportement de l'entraîneur adverse Francesco Farioli.
Blick Sport

Le clash du week-end!

Reims s'est incliné face à l'OGC Nice de Jordan Lotomba, ce dimanche, sur le score de 2-1. Will Still, le bouillant entraîneur du Stade de Reims, qui dit toujours ce qu'il pense, quitte à créer la polémique comme la saison dernière lorsqu'il avait demandé à ses joueurs d'aller à Toulouse pour «les fracasser».

Ce dimanche, il a commencé par pester contre la prestation de son équipe, devant les caméras de Prime Vidéo. « Ça me casse les couilles. C’est vulgaire, pardon, je m’excuse, mais ça me rend fou. Je pense que le match était d’un ennui mortel jusqu’au but. C’était un combat tactique qui n’en était pas vraiment un. Trop de déchets de notre côté pour rendre le match intéressant», a-t-il réagi à chaud, dans son style habituel.

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

Mais le gros du message est apparu dans la foulée, lorsqu'il lui a été demandé de dévoiler ce qu'il avait dit à l'entraîneur adverse, Francesco Farioli après la rencontre. Le Belge ne s'est pas fait prier pour dévoiler les dessous de la conversation entre les deux hommes.

«Quand tu marques un but, ne viens pas me narguer. Ça sert à rien de me narguer, j’ai juste envie de te frapper. Pas quelqu’un en particulier, mais quand je célèbre, je reste de mon côté du banc, j’essaye de rester tranquille parce que je sais qu’il y a beaucoup d’émotions, mais ne viens pas par chez nous, ce n’est pas nécessaire. Ce n’est qu’un détail, félicitations à lui parce qu’il fait un boulot remarquable, chapeau», a grincé le technicien, ce qui a fait vivement réagir l'OGC Nice.

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

Le département communication du club azuréen a en effet publié un «droit de réponse» sous la forme de deux courtes vidéos, prises après les deux buts niçois en plan large. On y voit Francesco Farioli partir complètement à l'opposé du banc du Stade de Reims. Alors, qu'a donc vu Will Still? La polémique est sans doute close, mais l'entraîneur rémois a du caractère et n'en changera sans doute jamais.

Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la