«Vous êtes trop sévère»
Didier Deschamps n'est pas d'accord avec la note attribuée à son joueur

Le direct de L'Équipe du soir a été interrompu par Didier Deschamps. Le sélectionneur n'était pas du même avis que le journaliste concernant la note d'Eduardo Camavinga. Et il l'a fait savoir.
Publié: 18.10.2023 à 10:05 heures
Didier Deschamps a trouvé la note du journaliste trop sévère.
Blick Sport

Parfois, les journalistes sportifs sont amenés à noter les joueurs après un match. Exercice périlleux, puisque tout le monde n'est pas d'accord avec les notes attribuées. En règle générale, les critiques viennent des spectateurs ou des lecteurs.

Sauf qu'il arrive que ce soit les joueurs ou les entraîneurs eux-mêmes qui ne sont pas en adéquation avec la note attribuée par un journaliste. Demandez à Bertrand Latour. Le journaliste de la chaîne L'Equipe a été interrompue par Didier Deschamps en personne après avoir donné un 3 (sur 10) à Eduardo Camavinga.

La scène se déroule dans les travées du Stade Pierre Mauroy. La France s'est imposée dans son match amical face à l'Ecosse (4-1). Mais les Français ont aussi été menés, la faute à Eduardo Camavinga. À la 11e minute, le joueur du Real Madrid a totalement raté sa passe en retrait, qui s'est transformée en passe décisive pour Billy Gilmour. Il n'en fallait pas plus à Bertrand Latour pour lui attribuer cette note de 3 en duplex depuis le stade de Lille.

«Vous vous moquez de moi»

«Vous voulez le noter? Ah mais Didier, venez – vous vous moquez de moi.» Le journaliste est en effet interrompu par nul autre que Didier Deschamps. «3, c'est inadmissible – de quel droit on met un 3?», questionne rhétoriquement le sélectionneur de la France. «Vous êtes sévère, trop sévère», rajoute-t-il.

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

Pour le champion du monde 1998, Eduardo Camavinga méritait un 5 pour l'ensemble de son match. «Il a fait une erreur qui l'a conditionné pour les 10-15 minutes qui ont suivi. Et à partir du moment on a égalisé, puis pris l'avantage, ça a été beaucoup plus en adéquation avec ce qu'il est capable de faire. Mais vous retenez son erreur. L'erreur vaut 3, pas son match.»

Un gentil mot pour la fin

Sur le plateau de la chaîne l'Equipe, les chroniqueurs ont désavoué leur collègue et ont donné la même note que Deschamps à Eduardo Camavinga, un 5 donc. «Didier a le niveau pour être chroniqueur de l'Equipe du soir», sourit son présentateur Olivier Ménard.

Publicité

«L'ensemble du plateau a donné la même note que vous – c'est moi qui ne comprends rien, tout simplement», explique Bertand Latour au sélectionneur français. Pas rancunier, celui-ci lâche un gentil mot au journaliste: «Il ne faut pas t'enlever le mérite de regarder les matches et de connaître les joueurs… Ce n'est pas forcément le cas de tout le monde.» Et une dernière pique pour la route de la part de Didier Deschamps.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la