Une réaction contre Servette?
Ludovic Magnin: «La claque a été assez forte...»

5-0! Lausanne s'est fait congeler au Letzigrund samedi face à une équipe de Grasshopper tout sauf géniale, mais qui a été plus incisive dans les duels et plus efficace face au but. Le côté positif? Le LS ne se présentera pas en excès de confiance face à Servette...
Publié: 03.12.2023 à 11:12 heures
|
Dernière mise à jour: 03.12.2023 à 12:44 heures
Ludovic Magnin n'a absolument pas fait de l'état du terrain une excuse, bien au contraire.
Blick_Tim_Guillemin.png
Tim GuilleminResponsable du pôle Sport

Ludovic Magnin n'a cherché aucune excuse. Oui, il faisait froid au Letzigrund samedi, oui, le terrain avait été déblayé peu avant le match et l'incertitude a été au rendez-vous jusqu'à quarante minutes avant le coup d'envoi. Mais la partie s'est déroulée dans des conditions acceptables, admet l'entraîneur du LS, plus fâché contre l'attitude de ses joueurs que par la tenue de ce match.

Coach, était-ce la bonne décision de faire jouer ce match?
Bien sûr. Le terrain était très bon. Félicitations à toutes les personnes qui ont travaillé au Letzigrund ces dernières heures, parce que le terrain était parfait. Le problème n'était certainement pas là.

Où était-il alors? On a vu une première mi-temps équilibrée, et puis un LS qui s'écroule après la pause... En encaissant notamment le 1-0 après 19 secondes!
J'ai vu une première mi-temps où on doit mener au score. On a la grosse occasion de Rares Ilie, je ne sais pas comment on fait pour ne pas la mettre. Il n'y a plus de gardien, plus personne, c'est une occasion de but à 100%. Il y a la frappe d'Olivier Custodio aussi, mais l'occasion nette, c'est celle-là. Au-delà de ça, je trouve qu'on a déjà vu en première mi-temps qu'on avait techniquement et tactiquement des problèmes sur un terrain en herbe. Et aussi qu'actuellement, on est en train de chercher une solution pour retrouver l'équilibre après la blessure d'Alvyn Sanches.

Grasshopper - Lausanne: Les Lausannois prennent l'eau au Letzigrund(05:51)

Cette absence perturbe-t-elle l'équipe à ce point-là?
On doit trouver une solution pour pallier son absence sur le plan tactique et le plan technique. Mais ce n'est pas ça qui m'irrite ce soir.

Quoi donc, alors?
Tout simplement qu'on doit apprendre à gérer les louanges. Ne pas oublier qu'on est néo-promu et se rendre compte que la série que l'on a fait, elle est extraordinaire. On a gagné quatre fois et fait deux nuls parce qu'on a été à la limite et aujourd'hui, on n'a pas été à la limite. On s'est fait bouger dans les duels, dans la volonté de gagner à tout prix. Et c'est pour ça que la chance de la compétition aujourd'hui était du côté de GC, parce que oui, on craque comme vous l'avez très bien dit au début de la deuxième mi-temps, mais ils ont 4 shoots, 3 buts... En deuxième mi-temps, on a joué comme une équipe qui n'a pas su gérer le succès qu'elle avait mérité jusqu'à maintenant. Et donc maintenant, on prend une bonne claque, qui nous remet bien à l'endroit où on doit être. C'est-à-dire à la place d'une équipe qui doit se battre pour gagner chaque match.

Vous dites «gérer les louanges», mais ce n'est pas comme si vos joueurs faisaient tous les jours l'ouverture du téléjournal ou la Une des journaux...
Non, mais quand même. C'est une équipe qui avait l'habitude de se faire surtout critiquer les derniers mois... Ils ont très bien redressé la barre, ils ont fait des très bonnes performances et ils ont entendu et lu des choses positives, qui étaient justes. Ils l'ont mérité. On l'a mérité. Et aujourd'hui, on est passés à côté. Ce qui me dérange, c'est d'avoir oublié d'où on vient. J'ai trouvé que sur le terrain, GC en voulait plus que nous. Surtout en deuxième mi-temps.

Publicité

La première mi-temps était correcte, vous l'avez dit, mais vous avez pris cinq buts en une mi-temps...
Oui, même à 2-0, le match n'était encore pas perdu. Et je trouve qu'on a un peu laissé aller... et ça, c'est aussi une des choses qui me dérangent le plus ce soir. Maintenant, on ne va pas jeter la pierre à tout ce qu'on a fait et tout remettre en question. Certainement pas. Mais c'est une bonne claque qui nous fait revenir les deux pieds sur terre.

A 2-0, vous avez montré d'ailleurs que vous vouliez quelque chose, en faisant entrer Brighton Labeau...
Brighton, ça fait un moment qu'il me refait réfléchir pour ma formation de départ, je le lui ai dit d'ailleurs à la suite de la blessure d'Alvyn Sanches. Il a fait une très bonne rentrée la semaine passée et on a essayé de refaire le coup. Ça n'a pas marché cette fois. Après le 3-0 et le 4-0, j'ai sorti des joueurs qui étaient en danger de suspension, mais on arrive à 4-0 à prendre un carton et Olivier Custodio sera suspendu pour le derby. Ce sont des choses que je ne comprends pas depuis l'extérieur.

Du coup, est-ce que c'est plus simple mentalement de préparer le match de Servette maintenant? Parce qu'il n'y a pas de risque d'arriver trop en confiance au moins...
Alors là, complètement! Je pense que la claque a été assez forte pour provoquer une réaction naturelle contre Servette. Après, on gagne ou on perd. Moi, encore une fois, ce n'est pas mon problème de gagner ou de perdre, entre guillemets. Je regarde la performance. Et ce soir la performance en première mi-temps était moyenne, parce qu'on est capable de jouer beaucoup mieux que ça. Et la deuxième mi-temps, elle a été insuffisante et sur certains points même médiocre. Donc il faut être assez autocritique, assez juste envers soi-même. Que ce soit le staff, que ce soit le coach, que ce soit les joueurs. Mais encore une fois, on est néo-promus, on a 19 points et on continue à bosser.

Credit Suisse Super League 24/25
Equipe
J.
DB.
PT.
1
FC Zurich
FC Zurich
1
2
3
2
FC Lugano
FC Lugano
1
1
3
3
FC Winterthour
FC Winterthour
1
1
3
4
FC Bâle
FC Bâle
0
0
0
4
FC Lucerne
FC Lucerne
0
0
0
4
FC Sion
FC Sion
0
0
0
4
FC Lausanne-Sport
FC Lausanne-Sport
0
0
0
4
Servette FC
Servette FC
0
0
0
4
Young Boys
Young Boys
0
0
0
10
Grasshopper Club Zurich
Grasshopper Club Zurich
1
-1
0
11
FC St-Gall
FC St-Gall
1
-1
0
12
Yverdon Sport FC
Yverdon Sport FC
1
-2
0
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la