Une course contre la montre
Le passeport suisse de Joël Monteiro arrivera-t-il à temps pour l'Euro?

La naturalisation de l'ailier valaisan d'YB Joël Monteiro est une course contre la montre. L'ASF a bon espoir que cela suffise pour l'Euro.
Publié: 09.04.2024 à 15:05 heures
1/5
Avec Jean-Pierre Nsame, Joël Monteiro est le meilleur buteur d'YB cette saison.
RMS_Portrait_AUTOR_718.JPG
Alain Kunz

Deux buts pour passer de 0-2 à 2-2 dans les douze dernières minutes! Voilà généralement une bonne raison d'être euphorique. Même pour Joël Monteiro (24 ans), le meilleur buteur d'YB cette saison avec Jean-Pierre Nsame (neuf buts). A Saint-Gall, il n'a certes pas marqué, assistant même à la remontée de son équipe depuis le banc, car il a été prié de sortir après 69 minutes. C'est l'autre Joel, Mvuka, auteur du 2-2, qui entre en jeu à sa place.

Un point bon pour le mental à Saint-Gall

Pas de quoi chagriner Joël Monteiro, bien au contraire. «Nous savions qu'il y aurait une bataille avec les Saint-Gallois. Mais à la fin, nous gagnons... euh, nous marquons un point». Une victoire en apparence donc? «Je ne dirais pas ça. Mais c'était bon pour le mental».

Sur un autre point, Monteiro ne peut pas en dire autant: pour sa naturalisation. La procédure suit son cours. Le Valaisan a franchi les quatre premières étapes. En dernier lieu, l'examen par le Secrétariat d'État aux migrations avec l'octroi de l'autorisation de naturalisation. Il ne reste plus que l'acte final à accomplir - et c'est là que le canton du Valais est sollicité: l'examen final par le service communal.

«J'ai entendu dire que cela se ferait au plus tôt fin mai, début juin», explique Monteiro. «C'est pourquoi ce sera très juste pour les championnats d'Europe». Bien sûr, s'il reçoit une convocation de l'entraîneur Murat Yakin. Il y a en effet encore quelques concurrents qui se disputent les postes d'attaquants, comme Cédric Itten (YB), Haris Seferovic (Al-Wasl) ou Andi Zeqiri (Genk). Mais justement: Il n'y a personne qui crève le plafond en ce moment. Zeqiri, par exemple, n'a jamais été titulaire en 2024. C'est aussi pour cette raison que les chances de Monteiro sont intactes.

Des signaux positifs

L'Association suisse de football se montre optimiste: «Jusqu'à présent, les choses ont bien avancé, mais en fin de compte, ce n'est pas à nous, mais aux autorités de décider si cela suffira ou non pour l'Euro», déclare le porte-parole Adrian Arnold. «Nous avons reçu des signaux positifs indiquant que cela pourrait suffire». D'autant plus qu'un joueur peut déjà être convoqué si l'on sait qu'il obtiendra son passeport dans quelques jours.

Joël Monteiro lui-même espère que ce sera le cas. «J'ai entendu dire qu'on obtiendrait le droit de jouer si la procédure de naturalisation durait encore deux mois au maximum et que tout était clair». Ce n'est pas tout à fait vrai, car l'UEFA exige le passeport physique pour les matches internationaux officiels. L'ASF veut maintenant clarifier si ce document est également nécessaire pour les deux matches test du 4 juin contre l'Estonie et du 8 juin contre l'Autriche.

Publicité
Credit Suisse Super League 24/25
Equipe
J.
DB.
PT.
1
FC Bâle
FC Bâle
0
0
0
1
FC Lugano
FC Lugano
0
0
0
1
FC Lucerne
FC Lucerne
0
0
0
1
FC Sion
FC Sion
0
0
0
1
FC St-Gall
FC St-Gall
0
0
0
1
FC Winterthour
FC Winterthour
0
0
0
1
FC Zurich
FC Zurich
0
0
0
1
Grasshopper Club Zurich
Grasshopper Club Zurich
0
0
0
1
FC Lausanne-Sport
FC Lausanne-Sport
0
0
0
1
Servette FC
Servette FC
0
0
0
1
Young Boys
Young Boys
0
0
0
1
Yverdon Sport FC
Yverdon Sport FC
0
0
0
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la