Saint-Gall - Lausanne: Une nouvelle défaite pour le LS(03:50)

Réduits à dix dès la 60e
Lausanne s'incline dans l'enfer vert

Les Lausannois ont livré une belle prestation à Saint-Gall, mais ont fini par craquer après l'expulsion de leur avant-centre Kaly Sène. Et ne décollent pas au classement.
Publié: 02.09.2023 à 19:58 heures
|
Dernière mise à jour: 03.09.2023 à 00:01 heures
Anel Husic et le LS ont effectué une belle première période, mais, avec un homme de plus, Saint-Gall a fait la différence.
Tim Guillemin

Qu'il est beau de vivre cette longue et belle procession de centaines de familles en direction du stade un samedi en fin d'après-midi. Maman et fils, papa et fille, tout ce petit monde main dans la main, avec ces maillots verts en signe distinctif, osons le mot, religieux: le tableau est beau, émouvant aussi, et il est fort de constater à quel point ce FC Saint-Gall si enthousiasmant et fédérateur a réussi a créer une communauté autour de lui, et ce indépendamment des résultats.

Mais, évidemment, de ce rituel d'avant-match, de ces litres de bières et de ces milliers de schubligs dévorés sans délicatesse, le Lausanne-Sport se fichait bien. Ce que Ludovic Magnin et ses joueurs étaient venus chercher ce samedi à l'autre bout de la Suisse devant près de 18'000 spectateurs tenait en une expression, plus facile à écrire qu'à réaliser: repartir avec quelque chose, de préférence trois points, même si un seul n'aurait pas été une mauvaise opération au vu des doutes accompagnant les Lausannois depuis cette lourde et inattendue défaite 2-5 face à Winterthour à la Tuilière.

Réduit à dix à l'heure de jeu après l'expulsion de son avant-centre Kaly Sène, coupable d'une semelle sur son défenseur, Lausanne a fini par s'incliner, mais a tout de même récolté quelques certitudes lors de ce long voyage, proposant une belle opposition à ce FC Saint-Gall qui a dû attendre d'être en supériorité numérique pour faire la différence par son attaquant autrichien Fabian Schubert, puis par Isaac Schmidt, ancien espoir du LS. Score final 2-1 après le but de l'espoir (très relatif) de Brighton Labeau à la 90e et pas mal de regrets pour le LS, auteur d'une bonne première période.

Une défense à trois pour le LS

Ludovic Magnin avait bien des interrogations en tête au moment de procéder à sa composition d'équipe, quelques jours après le départ de son ailier Aliou Baldé, lequel dynamisait le côté droit de l'offensive lausannoise avant son départ. Le technicien a tenté le coup de bluff en annonçant une animation d'équipe habituelle, en 4-3-3, mais la vérité est que son équipe s'est présentée en 5-3-1-1, avec la première titularisation de Jamie Roche, lequel a évolué en sentinelle. Kaly Sène occupait lui la pointe, avec Alvyn Sanches en soutien. Le départ d'Aliou Baldé à Nice a donc fait une victime collatérale, en tout cas ce samedi: Rares Ilie. L'ailier gauche roumain, pendant du Sénégalais en début de saison, a donc été prié de s'asseoir sur le banc... puisque Lausanne n'a désormais plus son alter ego de l'autre côté.

Karlo Letica s'est fait plein de nouveaux amis pour ses débuts

Mais la décision la plus forte de Ludovic Magnin a, bien sûr, été celle de faire débuter le gardien croate Karlo Letica, lequel a commencé par faire une frayeur à tout le monde en repoussant devant lui un centre tendu, et l'affaire aurait beaucoup plus mal tourner sur ce coup. Gros caractère, un brin provocateur envers le public, le portier venu de Hermannstadt est vite devenu très ami avec l'Espenblock, dans son dos, mais cela ne l'a en rien déstabilisé et l'on devine assez vite, à son comportement, qu'il a affronté d'autres ambiances dans sa carrière, notamment à l'Hajduk Split par exemple.

Sa titularisation entraînait, de facto, la présence sur le banc de Thomas Castella, ce que le Fribourgeois a, semble-t-il, accepté avec son professionnalisme habituel. Très impliqué à l'échauffement, ce coéquipier-modèle n'a pas hésité à se lever à plusieurs reprises en première période afin de proposer de l'eau à ses partenaires dans la touffeur de cette fin d'après-midi saint-galloise, et cela en dit long sur son état d'esprit et ses valeurs.

Publicité

Lausanne a réussi une belle première période

Ce LS nouvelle version a ainsi fait mieux que résister en première période, contenant largement la furia saint-galloise. Les hommes de Peter Zeidler ont effectué leur pressing habituel, chassant chaque ballon comme s'il s'agissait de leur seul repas de la semaine, mais les morts de faim du Kybunpark ont peiné à se montrer dangereux pour une arrière-garde lausannoise agressive et sereine sous la pression, y compris à la relance.

Un penalty oublié pour Olivier Custodio?

Saint-Gall s'est créé quelques possibilités, Lausanne aussi, et Olivier Custodio aurait sans doute pu (ou dû?) bénéficier d'un penalty à la 18e, après avoir été accroché, mais ni Luca Piccolo, ni la VAR, ne l'ont entendu de cette oreille(tte). 0-0 à la pause, un score assez logique pour un LS très bien dans la partie et répondant parfaitement au défi d'intensité proposé par le peuple saint-gallois et son équipe.

Le tournant du match a donc été l'expulsion à la 61e de Kaly Sène, laquelle est le résultat d'une faute évitable à mi-terrain. L'attaquant sénégalais a fait preuve d'excès d'engagement sur ce coup, et son carton rouge peut s'argumenter, mais Luca Piccolo gagnerait, peut-être, à se montrer moins théâtral et à moins vouloir à tout prix être le vingt-troisième acteur du match, le public et les spectateurs se contentant largement d'en applaudir vingt-deux durant les nonante minutes de jeu.

La trêve internationale, puis la Coupe de Suisse

Quelques minutes après ce carton rouge, Saint-Gall en profitait pour inscrire le 1-0 par Fabian Schubert (74e). Isaac Schmidt, l'ancien Lausannois, inscrivait quant à lui le but de la sécurité à la 84e, d'une frappe déviée imparable pour Karlo Letica, lequel n'a absolument rien à se reprocher sur les deux réussites saint-galloises. Le but de Brighton Labeau à la 90e était malheureusement anecdotique, même s'il fera sans doute du bien à un avant-centre en panne de confiance.

Publicité

Place désormais à la trêve internationale, avant un retour en terre saint-galloise pour y affronter le SC Brühl en Coupe de Suisse. Ce sera tout aussi vert, cela sentira tout autant le schublig, mais ce devrait être, sans doute, beaucoup moins compliqué. En attendant, le LS ne décolle pas au classement de Super League et voit le top 6 s'éloigner.

Credit Suisse Super League 24/25
Equipe
J.
DB.
PT.
1
FC Bâle
FC Bâle
0
0
0
1
FC Lugano
FC Lugano
0
0
0
1
FC Lucerne
FC Lucerne
0
0
0
1
FC Sion
FC Sion
0
0
0
1
FC St-Gall
FC St-Gall
0
0
0
1
FC Winterthour
FC Winterthour
0
0
0
1
FC Zurich
FC Zurich
0
0
0
1
Grasshopper Club Zurich
Grasshopper Club Zurich
0
0
0
1
FC Lausanne-Sport
FC Lausanne-Sport
0
0
0
1
Servette FC
Servette FC
0
0
0
1
Young Boys
Young Boys
0
0
0
1
Yverdon Sport FC
Yverdon Sport FC
0
0
0
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la