Le LS renoue avec la victoire
Noë Dussenne: «La gueulante du coach nous a fait du bien»

Contre Lucerne, le Lausanne-Sport a mis un terme à une série de cinq matches sans victoire. Alors forcément, on se sent soulagé côté vaudois.
Publié: 08.10.2023 à 20:57 heures
|
Dernière mise à jour: 08.10.2023 à 22:27 heures
Bastien Feller

Qu'elle fait du bien cette victoire pour le Lausanne-Sport! Après cinq matches sans victoire en championnat, les Vaudois sont enfin parvenus à accrocher un succès et ainsi à quitter la dernière place du classement.

Les buts de Chris Kablan, Noë Dussenne et Kaly Sène ont permis aux Lausannois de renverser une partie bien mal engagée par l'ouverture du score d'Ardon Jashari en première mi-temps. Ce succès est le premier à domicile en championnat pour le LS depuis le 23 mai face au FC Wil... alors que le club évoluait en Challenge League!

La gueulante de Ludovic Magnin comme facteur décisif

«Nous avions à cœur de gagner enfin à domicile», concède, soulagé, Noë Dussenne après la rencontre. Mais ces trois points auront été compliqués à aller chercher, la faute à 45 premières minutes lors desquelles le Lausanne-Sport a été bien au-dessous de son adversaire du jour.

«Souvent, la pause n'arrivait pas au bon moment jusqu'à présent, car on jouait bien en première et on dominait, relève Ludovic Magnin. Mais aujourd'hui, j'étais content d'y arriver, parce qu'on n'était pas là.»

Et on peut dire que cette pause a été utilisée à merveille par le staff lausannois tant l'équipe a paru différente lors de la seconde mi-temps. «La gueulante du coach nous a fait énormément de bien, avoue le défenseur. Cela nous a permis d'entrer dans le match et je pense qu'il n'a plus de voix tellement il a gueulé.»

Mais qu'a-t-il pu bien dire? «C'était la première de la saison, relève tout d'abord le Vaudois. Je leur ai dit que s'il y a une chose sur laquelle on ne peut pas faire de compromis: c'est sur l'intensité dans les duels défensifs. Je l'ai dit avec d'autres mots et phrases, mais le discours était surtout là-dessus.»

Publicité

Un LS à deux visages

Et ce dernier a fonctionné, puisque son équipe est parvenue à renverser un FC Lucerne bien plus discret lors du second acte. «Les gars ont bien réagi et on a vu un autre Lausanne en deuxième, analyse l'ancien international suisse. On est allés les chercher très haut et on ne les a pas laissés respirer. Pour une fois, nous avons pu passer l'épaule et on n'a pas trembler jusqu'à la fin. C'est très positif et on est vraiment contents. Avec neuf matches et cinq points, on méritait cette deuxième victoire.»

Mais comment expliquer les deux visages proposés par les Lausannois? «Quand tu joues sans confiance, la peur au ventre et en voulant ne pas mal faire, tu joues tranquillement et ça ne peut pas aller, explique le Belge. Il fallait absolument qu'on se bouge en deuxième mi-temps et on l'a très bien fait.»

Toichi Suzuki placé en modèle

Cette victoire fait donc le plus grand bien à un LS qui glissait gentiment, mais sûrement, dans une crise sportive. Toutefois, le coach vaudois a tenu à souligner une particularité en ce dimanche après-midi.

«C'est marrant, car c'est de loin pas le meilleur match qu'on fait cette saison, sourit-il. Mais dans l'agressivité et la gnac, comme on dit dans le canton de Vaud, on a su réagir. Les gars qui sont entrés ont renforcé l'équipe et c'est ce qu'on attend avec les cinq changements possibles. Les joueurs qui entrent font tourner le match.»

Publicité

À l'image d'un Brighton Labeau qui a su peser sur la défense adverse. Mais pas seulement. «Je veux prendre comme exemple Toichi qui a été laissé en tribune lors des deux derniers matches et qui entre et fait une super mi-temps, félicite-t-il. C'est ce que j'attends, une réaction des joueurs qui me montrent que j'avais tort.»

Place maintenant à la pause internationale. «On a une semaine de pause durant laquelle on peut savourer une victoire, c'est rare dans le foot, se réjouit Ludovic Magnin. Mais on a un gros match dès la reprise, donc on va vite se remettre dedans.» Cette rencontre, elle opposera le LS au Stade Lausanne Ouchy, à la Pontaise le 21 octobre, pour le premier derby lausannois de l'histoire de la Super League.

Super League 23/24, Championship Round
Equipe
J.
DB.
PT.
1
Young Boys
Young Boys
38
42
77
2
FC Lugano
FC Lugano
38
16
65
3
Servette FC
Servette FC
38
16
64
4
FC Zurich
FC Zurich
38
12
60
5
FC St-Gall
FC St-Gall
38
9
57
6
FC Winterthour
FC Winterthour
38
-11
49
Super League 23/24, Relegation Round
Equipe
J.
DB.
PT.
1
FC Lucerne
FC Lucerne
38
-6
49
2
FC Bâle
FC Bâle
38
-7
49
3
Yverdon Sport FC
Yverdon Sport FC
38
-21
47
4
FC Lausanne-Sport
FC Lausanne-Sport
38
-5
45
5
Grasshopper Club Zurich
Grasshopper Club Zurich
38
-8
38
6
FC Stade-Lausanne-Ouchy
FC Stade-Lausanne-Ouchy
38
-37
29
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la