Le LS est onzième de Super League
Ludovic Magnin: «On va devoir se battre contre la relégation»

La situation se tend du côté du Lausanne-Sport. En perdant un match de façon «incompréhensible» à Lucerne (2-1), les Vaudois glissent à la place de barragiste. «On va devoir se battre contre la relégation», prévient Ludovic Magnin.
Publié: 28.01.2024 à 21:13 heures
|
Dernière mise à jour: 29.01.2024 à 09:35 heures
Ludovic Magnin est inquiter de la situation de son Lausanne-Sport.
Blick_Bastien_Feller.png
Bastien FellerJournaliste Blick

Il y a des revers qui peuvent laisser des traces et celui vécu ce dimanche à Lucerne (2-1) pourrait en laisser une énorme au Lausanne-Sport. Présent en conférence de presse, Ludovic Magnin n'a pas caché son «incompréhension» au terme d'une partie que le LS aurait dû remporter plutôt aisément.

«Une équipe qui cherche une victoire depuis des semaines et qui domine son sujet en première mi-temps, doit mener largement à la pause grâce à des occasions grosses comme une maison, peste-t-il en pensant aux deux faces-à-face avec Pascal Loretz que Kaly Sène à manqué en première mi-temps. Perdre ce genre de match est incompréhensible et dur à expliquer.»

«Nous sommes encore trop naïfs»

Deux actions manquées qui ont précipité mentalement les Lausannois vers la défaite. «C'est difficile en tant qu'entraîneur de voir que ce sont les erreurs individuelles qui te coutent le match, peste-t-il. Tu ne marques pas, la frustration et le doute entrent avec toi dans le vestiaire, cela te rappelle les mauvais souvenirs d'un scénario qui se répète. Tu reprends ensuite mal et le match tourne. Encore une fois, c'est dur à digérer. On va entrer dans le bus sans point, alors qu'on aurait dû repartir avec les trois.»

Et ainsi suivre le groupe d'équipe qui va se battre pour intégrer le top six. Avec la victoire de Bâle face à Young Boys ce samedi et le succès en fin de match de Grasshopper dans le derby zurichois ce dimanche, le Lausanne-Sport glisse à la onzième place du classement, à huit points du «Championship group». Chose qui inquiète un Ludovic Magnin qui n'hésite pas à qualifier la situation «d'urgente». «Dans notre position, on va devoir se battre contre la relégation et si on n'arrive pas à gagner des matches comme ceux-ci, on va finir en bas, prévient-il. Il va falloir aller chercher le maintien. Nous sommes encore trop naïfs dans les moments décisifs, trop amateurs et il faut vite enlever ce côté néo-promu qui m'énerve de plus en plus.»

Lucerne - Lausanne: Lausanne se saborde à Lucerne(04:48)

Zurich et Young Boys sur le chemin des Lausannois

Bien loin donc des espoirs de milieu de tableau avoué en début de saison. Et également loin de ce que mériterait ce Lausanne-Sport au niveau du jeu. En effet, cette équipe continue d'être mal payée, souffrant de son manque de justesse dans les deux surfaces. Ce dimanche, si Sène avait les trois points au bout du pied à deux reprises en attaque, Chris Kablan, avait, lui, le point du match nul entre les siens en défense (89e). «Au bout d'un moment, quand tu es en bas du classement, tu n'as pas cette chance que les équipes du haut ont, explique Magnin. Lucerne gagne le match, mais ne sait pas comment. Ça fait très mal, car on a les occasions et le match doit être plié à la mi-temps.»

En manque de confiance et de points pour valider au plus vite son maintient dans l'élite, le Lausanne-Sport voit maintenant une semaine chargée arriver. Deux matches au programme, et pas face à n'importe qui: Zurich, ce mercredi au Letzigrund, et Young Boys, samedi à la Tuilière. «Ce n'est pas décisif de voir qui vient contre nous, tempère le coach lausannois. On voit qu'on arrive à faire jeu égal ou dominer face à toutes les équipes. On se manque dans les moments charnières. Cela se répète et cela m'inquiète. J'ai déjà eu des moments difficiles avec mes équipes, mais on jouait très mal et nous ne méritions pas de point donc c'était plus facile à accepter. Là, ça fait un an que j'entends que nous jouons bien au foot, mais nous ne faisons pas de point. C'est encore plus difficile à comprendre. J'aimerais bien jouer un peu moins bien et faire plus de points.»

Publicité

Le coach vaudois a ainsi trois jours pour faire surmonter à son équipe ce nouvel échec. Et surtout pour tenter de redonner confiance à son numéro neuf. «Kaly est dévasté, mais il y a des raisons, explique-t-il. C'est son job d'inscrire des buts. Et quand un attaquant ne marque pas, c'est normal de le dire. J'en connais beaucoup qui ont été dans cette situation-là et dès qu'ils ont réussi à se débloquer, ils en ont mis plusieurs par la suite. C'est pour cela que j'étais content qu'il marque son penalty. S'il avait mis son triplé, nous aurions eu un attaquant en pleine confiance pour la suite. Mais c'est comme ça, on va continuer avec lui. On perd et gagne ensemble.»

Super League 23/24, Championship Round
Equipe
J.
DB.
PT.
1
Young Boys
Young Boys
38
42
77
2
FC Lugano
FC Lugano
38
16
65
3
Servette FC
Servette FC
38
16
64
4
FC Zurich
FC Zurich
38
12
60
5
FC St-Gall
FC St-Gall
38
9
57
6
FC Winterthour
FC Winterthour
38
-11
49
Super League 23/24, Relegation Round
Equipe
J.
DB.
PT.
1
FC Lucerne
FC Lucerne
38
-6
49
2
FC Bâle
FC Bâle
38
-7
49
3
Yverdon Sport FC
Yverdon Sport FC
38
-21
47
4
FC Lausanne-Sport
FC Lausanne-Sport
38
-5
45
5
Grasshopper Club Zurich
Grasshopper Club Zurich
38
-8
38
6
FC Stade-Lausanne-Ouchy
FC Stade-Lausanne-Ouchy
38
-37
29
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la