En route pour le doublé?
Yanis Cimignani, l'atout corse du FC Lugano

Yanis Cimignani a décidé de quitter la Corse de son enfance pour découvrir le FC Lugano et le championnat suisse. Un choix que le Français ne regrette pas et qui lui permet de nourrir ses ambitions. Rencontre.
Publié: 12.05.2024 à 12:16 heures
|
Dernière mise à jour: 12.05.2024 à 12:17 heures
1/4
Le Corse ne «regrette pas du tout» sa décision d'avoir signé à Lugano.
Blick_Bastien_Feller.png
Bastien FellerJournaliste Blick

Débarqué sur la pointe des pieds à Lugano, Yanis Cimignani se fait peu à peu un nom en Super League, lui qui est originaire de Corse. À Lugano, l'attaquant de 22 ans retrouve quelque peu le cadre d'une enfance passée au bord de l'eau, dans un petit village nommé Ghisonaccia.

Le Corse a vite été charmé par le Tessin, d'ailleurs, a-t-il confié à Blick. «C'est un choix que je ne regrette pas une seconde, confie-t-il tout sourire. Je savais quels étaient les avantages de ce projet comparé à celui des clubs de Ligue 1. Je souhaitais jouer le haut de tableau et la Coupe d'Europe, dans une équipe offensive qui a le ballon, qui correspond à mon jeu.»

Le choix a donc été judicieux pour celui qui n'avait jusqu'alors jamais quitté son île. Repéré jeune pour son talent (il a débuté en club à l'âge de... 3 ans, obtenant une dérogation!), il passe de Bastia, tout juste relégué administrativement en cinquième division, au centre de formation de l'AC Ajaccio. Il y monte peu à peu les échelons qui le mènent à l'équipe première, en Ligue 2.

Expérience mitigée en Ligue 1

Après une première saison placée sous le signe de la découverte, le natif de Lyon (mais qui a toujours vécu en Corse) devient très rapidement titulaire sur le côté gauche ajaccien et dispute 34 matches de championnat. Saison qui se termine même sur une montée en Ligue 1 arrachée à la dernière journée après un succès face à Toulouse.

Mais cette année dans l'élite ne se passe pas comme espéré pour celui qui est également un excellent basketteur. En effet, le club corse voulant avant tout se maintenir, il ne compte pas vraiment sur le jeune Yanis Cimignani qui ne dispute finalement que huit bouts de matches lors de deux premiers mois de compétition avant de ne plus être convoqué. L'occasion tout de même pour l'ancien international français M20 de découvrir le plus haut niveau et la ferveur du Groupama Stadium lyonnais ou encore celle du Roazhon Park de Rennes.

Direction le Tessin depuis la Corse

Puis vint le grand dilemme lié à sa fin de contrat au mois de juin 2023. Que faire? Prolonger dans son club formateur tout juste de retour en Ligue 2? Accepter les offres du Havre ou de Brest pour rester en Ligue 1? Partir à l'étranger?

Publicité

C'est donc finalement vers Lugano et la Super League que son choix s'est porté. Preuve que le jeune de désormais 22 ans n'a pas peur de l'aventure et de se mettre en danger en se tournant vers un championnat qu'il ne connaissait pas et de partir vivre dans un lieu où il ne parle pas la langue.

Le choix a donc été payant: Lugano va donc disputer une troisième année de suite la finale de la Coupe, grâce notamment à un superbe but du Français à Tourbillon, et sera à nouveau présent sur la scène européenne la saison prochaine. Le pari peut ainsi être considéré comme réussi.

Cimignani et Lugano vers un doublé historique?

Avec six points seulement de retard sur Young Boys à trois matches du terme de la saison, après la belle victoire de samedi au Wankdorf, c'est même le titre de champion que les Tessinois pourraient également rafler fin mai, avec beaucoup de réussite sur les trois derniers matches. Yanis Cimigani, tout comme son entraîneur, Mattia Croci-Torti, ne cache pas ses ambitions à ce sujet, tout en restant prudent.

«Nous n'avons pas de pression, ils sont champions depuis plusieurs années et nous allons faire le maximum. Nous verrons bien où cela nous mènera», sourit le Français qui a inscrit quatre buts et délivré trois assists en 31 matches de championnat et qui est sous contrat jusqu'en 2027 avec le club tessinois.

Publicité
Credit Suisse Super League 24/25
Equipe
J.
DB.
PT.
1
FC Zurich
FC Zurich
1
2
3
2
FC Lausanne-Sport
FC Lausanne-Sport
1
1
3
3
FC Lugano
FC Lugano
1
1
3
3
FC Sion
FC Sion
1
1
3
3
Servette FC
Servette FC
1
1
3
6
FC Winterthour
FC Winterthour
1
1
3
7
FC Bâle
FC Bâle
1
-1
0
8
FC Lucerne
FC Lucerne
1
-1
0
8
Grasshopper Club Zurich
Grasshopper Club Zurich
1
-1
0
8
Young Boys
Young Boys
1
-1
0
11
FC St-Gall
FC St-Gall
1
-1
0
12
Yverdon Sport FC
Yverdon Sport FC
1
-2
0
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la