Derniers espoirs: la Turquie et Dubaï
Christian Constantin n'avance pas sur le dossier Balotelli

Christian Constantin a encore deux échéances pour ne pas avoir une fin d'année trop chère pour lui: les 15 et 21 septembre. À moins que Balotelli, qui vaut 2,8 millions, ne veuille partir... à Tahiti.
Publié: 14.09.2023 à 13:00 heures
|
Dernière mise à jour: 14.09.2023 à 13:31 heures
1/7
Christian Constantin est embarrassé
RMS_Portrait_AUTOR_718.JPG
Alain Kunz

Le 15 septembre, la fenêtre de transfert pour la Turquie sera close. Le 21 septembre, ce sera au tour des Emirats arabes unis de fermer boutique. Il s'agit des dernières destinations possibles et un tant soit peu sérieuses pour que la carrière de Mario Balotelli (32 ans) se poursuive. Une chose est sûre: l'Italien est le flop de la décennie dans le football suisse.

Si le transfert de l'enfant terrible vers ces pays n'aboutit pas, le président de Sion Christian Constantin devra, bon gré mal gré, mordre la poussière et rémunérer le Sicilien au moins jusqu'à la fin de l'année. À moins que le joueur, boudé par Didier Tholot, souhaite jouer dans des ligues exotiques comme celle de Tahiti où le mercato est encore ouvert. La vie là-bas pourrait en tout cas lui plaire.

Le salaire embarrasse Constantin

«Super Mario» perçoit 2,8 millions de francs par an pour son «dolce far niente» en Valais. C'est un chiffre quasi incroyable en Suisse, car les médias italiens ont toujours parlé d'environ 1,5 million de francs. Mais ceux-ci font fausse route. La réalité est bien différente.

Cette somme est deux fois plus importante que le précédent recordman, Zdravko Kuzmanovic, qui a touché 1,5 million au FC Bâle. CC, qui avoue avoir une mauvaise mémoire des chiffres, a aussi toujours parlé de 1,5 million, c'est pourquoi ce chiffre est médiatiquement gravé dans le marbre. Mais il est, comme déjà dit, complètement erroné. Et le président de Sion ne le dément pas parce qu'il est tout simplement gêné d'assumer ce flop à 2,8 millions.

Balotelli parle de problèmes à Sion

«CC» ne devrait-il pas tout faire pour pouvoir investir plus intelligemment cet argent jeté par les fenêtres? «C'est quand même le joueur qui veut poursuivre sa carrière. C'est lui qui a le plus grand intérêt à un transfert», précise Christian Constantin. Il ne veut pas se prononcer s'il a encore espoir de voir son attaquant s'en aller. Son agent doit trouver une solution. Ses contacts en Italie et en Arabie saoudite n'ont rien donné.

Ainsi, il apparaît de plus en plus clair que le FC Sion devra payer l'excentrique Italien au moins jusqu'à la fin de l'année. Et le pousser à s'entraîner. Qu'en est-il de ce point? «Dernièrement, Mario s'est entraîné. Et quand il avait des absences, il envoyait toujours un certificat médical». Provenant d'un toubib sicilien? «Je ne sais pas. Nous l'avons à chaque fois fait vérifier par nos médecins. C'était toujours en ordre», précise-t-il. Ce qui signifie aussi que le patron de Sion n'a aucune chance d'agir juridiquement contre Balotelli.

Publicité

L'Italien a également pris la parole. Ce qu'il ne fait que très rarement. L'animateur de la chaîne italienne Youtube «Controcalcio» lui demande si on le reverra bientôt sur le terrain. «Où?», répond Mario. Le présentateur insiste: «En Italie? Ou est-ce que tu veux juste retourner sur le terrain quelque part?» Réponse de Balotelli : «Je ne sais pas. Je suis honnête. Je veux jouer, j'ai quelques problèmes à Sion, mais ils peuvent tous être résolus. Mais je ne sais pas où je vais jouer».

Gavranovic, le sauveur ?

Ce qui ne nous fait pas avancer d'un iota. Et surtout pas Constantin, dont la recherche d'un successeur à Balotelli s'est jusqu'ici soldée par un échec. Mais que signifie ici «successeur»? On ne peut certainement pas appeler ainsi un attaquant qui succède à quelqu'un qui n'a marqué que six buts, dont trois penaltys. «Les fenêtres sont fermées. Cela ne se fera probablement pas avant l'hiver», poursuit l'homme fort de la Porte d'Octodure.

Seuls les footballeurs au chômage peuvent désormais conclure de nouveaux contrats. Et un nom pourrait probablement aider le FC Sion. Constantin se veut toutefois réaliste: «Je sais. Mario Gavranovic. Mais je doute qu'il veuille s'infliger la Challenge League». L'ancien attaquant de l'équipe de Suisse aurait une attitude fondamentalement différente de celle de Mario Balotelli. Et si Christian Constantin parvenait à convaincre Gavranovic avec son projet? «Peut-être que je l'appellerai un jour, lance-t-il. Je l'aime beaucoup.»

Super League 23/24, Championship Round
Equipe
J.
DB.
PT.
1
Young Boys
Young Boys
38
42
77
2
FC Lugano
FC Lugano
38
16
65
3
Servette FC
Servette FC
38
16
64
4
FC Zurich
FC Zurich
38
12
60
5
FC St-Gall
FC St-Gall
38
9
57
6
FC Winterthour
FC Winterthour
38
-11
49
Super League 23/24, Relegation Round
Equipe
J.
DB.
PT.
1
FC Lucerne
FC Lucerne
38
-6
49
2
FC Bâle
FC Bâle
38
-7
49
3
Yverdon Sport FC
Yverdon Sport FC
38
-21
47
4
FC Lausanne-Sport
FC Lausanne-Sport
38
-5
45
5
Grasshopper Club Zurich
Grasshopper Club Zurich
38
-8
38
6
FC Stade-Lausanne-Ouchy
FC Stade-Lausanne-Ouchy
38
-37
29
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la