«De l'argent mieux dépensé ailleurs»
La ligue n'a «reçu aucune plainte» de la part du FC Sion

Claudius Schäfer, directeur général de la Swiss Football League, réagit à la menace de plainte agitée par Christian Constantin. Le président du FC Sion s'apprêterait à demander entre 20 et 25 millions de francs en «dommages et intérêts».
Publié: 14.06.2023 à 19:42 heures
Claudius Schäfer est le patron de la ligue suisse de football.
Carlo Frezza, Ugo Curty

Pendant que les stars de la Super League profitent de leurs vacances, les dirigeants du football suisse se préparent déjà pour une prochaine saison animée. Le directeur général de la Swiss Football League (SFL), Claudius Schäfer, est forcément très occupé. Entre les discussions autour de la licence d'Yverdon Sport, le nouveau format d'un championnat à 12 équipes et les problèmes d’arbitrage.

Le cas yverdonnois est réglé depuis lundi. La commission a confirmé la licence d'YS, qui jouera quelques matches «à domicile» à Neuchâtel. Le temps que les travaux dans le Stade Municipal d'Yverdon-les-Bains soient terminés. Le feu vert pour la promotion des Vaudois confirme dans le même temps la relégation sportive du FC Sion. «Je ne m’attendais pas à une autre issue», a expliqué Claudius Schäfer à Blick.

«Pas d'erreurs de la commission des licences»

Les rebondissements dans ce dossier posent malgré tout certaines questions. Est-ce que la commission des licences a commis des erreurs? «Cette instance est indépendante, a rappelé Claudius Schäfer. Une analyse précise sera menée dans un second temps, mais je ne pense pas qu’il y ait d’erreurs.»

Ce n'est pas l'avis de Christian Constantin. Le président du FC Sion avait menacé la ligue de poursuites en justice. CC s'estime victime d'erreurs d’arbitrage, tandis que la licence de jeu a été accordée à tort à Yverdon Sport, selon lui. Il avait indiqué dans Blick qu'il voulait obtenir des «dommages et intérêts», avant de préciser à «L'Illustré» que le montant réclamé oscillerait entre 20 et 25 millions de francs. Soit le budget du club valaisan en Super League cette saison. Depuis, le dossier n'a pas bougé. Christian Constantin ne sera de retour de vacances qu'en fin de semaine.

Ce n'est pas la plainte de «CC» qui inquiète Claudius Schäfer

«Je n’ai pas encore de plainte de sa part sur mon bureau, réagit Claudius Schäfer. Si elle arrive, alors ainsi soit-il. Ce serait dommage parce que cela nous obligerait à engager de grosses dépenses dans les frais d'avocats. Plus que la plainte en elle-même, c'est surtout ça qui m'inquiète. Je préférais utiliser ces moyens autrement, par exemple dans la stratégie de développement durable sur laquelle nous travaillons.»

Le directeur général de la ligue est aussi revenu sur les promotions d'Yverdon et du Stade Lausanne Ouchy, qui sont critiqués en Suisse allemande pour leur faible nombre de supporters. «Dans notre championnat, il y a encore des surprises, et c’est bien aussi», a relativisé Claudius Schäfer, qui voit cette plus grande diversité d'un bon œil: «Nous devons nous laisser surprendre.»

Publicité

L'enveloppe TV des clubs va fondre

Dès la reprise, le 22 juillet déjà, le championnat suisse changera de format, en s'inspirant du «modèle écossais». Au total, cette «nouvelle» Super League proposera 48 matches de plus que la saison dernière. Comme le gâteau sera désormais partagé entre douze clubs au lieu de dix, cela aura des conséquences financières pour les clubs. «Chaque club recevra 20% de moins en droits TV», détaille Claudius Schäfer, qui se réjouit néanmoins de cette évolution: «Je pars du principe que ce système de compétition restera en vigueur à moyen terme.»

La saison dernière, les performances des arbitres ont été sous le feu des critiques, notamment en Valais. «Nous sommes satisfaits, mais pas à 100%», a déclaré la semaine dernière le chef des arbitres, Daniel Wermelinger, lors d'une conférence de presse. Un avis partagé par Claudius Schäfer. Le dirigeant lance un appel: «Les clubs, les joueurs et les arbitres doivent à nouveau se rapprocher. Aujourd’hui, les émotions vont beaucoup plus vite qu’avant.»

Des déclarations qui ne devraient pas convaincre tout le monde dans les bureaux du FC Sion.

Super League 23/24, Championship Round
Equipe
J.
DB.
PT.
1
Young Boys
Young Boys
38
42
77
2
FC Lugano
FC Lugano
38
16
65
3
Servette FC
Servette FC
38
16
64
4
FC Zurich
FC Zurich
38
12
60
5
FC St-Gall
FC St-Gall
38
9
57
6
FC Winterthour
FC Winterthour
38
-11
49
Super League 23/24, Relegation Round
Equipe
J.
DB.
PT.
1
FC Lucerne
FC Lucerne
38
-6
49
2
FC Bâle
FC Bâle
38
-7
49
3
Yverdon Sport FC
Yverdon Sport FC
38
-21
47
4
FC Lausanne-Sport
FC Lausanne-Sport
38
-5
45
5
Grasshopper Club Zurich
Grasshopper Club Zurich
38
-8
38
6
FC Stade-Lausanne-Ouchy
FC Stade-Lausanne-Ouchy
38
-37
29
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la