Sortie par la petite porte
Les coulisses du dernier jour de Murat Yakin à Schaffhouse

Dimanche, Murat Yakin a coaché une dernière fois des joueurs de seconde zone en Challenge League. Les Saipi, Lika et Bislimi seront remplacés ce lundi par Sommer, Xhaka et Shaqiri. Il s'est assis sur le banc pour la dernière fois à Schaffhouse et est resté silencieux.
Publié: 09.08.2021 à 09:10 heures
1/11
Murat Yakin est sur le banc pour la dernière fois. Reportage en images.
Andreas Böni (texte) et Toto Marti (photos)

La note à l’attention des médias est sans équivoque. La missive est affichée à divers endroits de la Wefox Arena de Schaffhouse. «L’entraîneur Murat Yakin n’est PAS disponible pour des interviews après le match. Merci de votre compréhension.» Depuis ce week-end, c'était devenu une évidence: Murat Yakin était sur le point de signer un contrat avec l’équipe de Suisse. Ce sera fait ce lundi. Il sera présenté dans l’après-midi comme le successeur de Vladimir Petkovic, parti à Bordeaux. Dans l'intervalle, l’entraîneur n’est pas autorisé à faire de commentaires avant la conférence de presse à Berne.

Un dernier match

C’est ainsi que le Bâlois entraîne pour la dernière fois en Challenge League. Schaffhouse défie Winterthour, un derby devant 1000 fans. «Le match se joue à guichets fermés», annonce le speaker du stade. Comme le FC Schaffhouse a renoncé au certificat Covid, le nombre de spectateurs est limité dans l’enceinte et le secteur visiteurs est fermé. Sur le parvis du stade, les fans adverses font une manifestation contre cette mesure impopulaire.

Yakin n’en a cure. Avant le match, il arrive en Audi et se gare directement devant le stade. Il ne vient pas sur le terrain pour l’échauffement de son équipe. Deux minutes seulement avant le match, Yakin apparaît. Il remercie des membres de l’organisation du match, salue l’entraîneur adverse Ralf Loose et s’assoit sur le banc.

Calmement, il suit les 90 dernières minutes qu'il partage avec son équipe. Il entraîne le FCS depuis 2019. Ses joueurs parviennent à obtenir un match nul 1-1 contre Winterthour, concédant un carton rouge dans le temps additionnel pour une grosse faute de Mujcic. Avec deux points sur les trois premiers matches, Murat Yakin n’a pas réalisé le départ souhaité avec Schaffhouse.

Le Qatar au lieu de la Challenge League

Après le coup de sifflet, il fait un dernier high-five à ses adversaires et à ses propres joueurs. Les fans de Schaffhouse scandent toujours son nom au moment où il quitte la Challenge League pour rejoindre la sélection nationale. Le changement sera abrupt puisqu’il passera des 1000 fans schaffhousois aux 36’000 spectateurs du Parc Saint-Jacques de Bâle. Le 5 septembre prochain, il sera sur le banc pour le match de qualification de la Coupe du monde face à l’Italie, suivi d’un match à l’extérieur très chaud en Irlande du Nord.

En route pour une nouvelle aventure. Il s’agit pour la Suisse d’obtenir la Coupe du monde 2022 au Qatar. Sa dernière apparition à Schaffhouse a tourné court puisqu’il est parti par la porte de derrière à cause des photographes et des cameras qui l’attendaient. Il a demandé à ce qu’un employé préparer sa voiture afin de partir le plus vite possible.

Publicité

Selon «Schaffhauser Nachrichten», l’Association Suisse de Football a payé 200’000 francs pour s’attacher ses services. De quoi atténuer la peine de voir son entraîneur partir en catimini.


Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la