Rapperswil sonne francophone
Les Romands ont éliminé Yverdon Sport

Une deuxième équipe de Super League est tombée en ce week-end de Coupe. Et ce sont des Romands - Aimery Pinga, Bruno Morgado et André Ribeiro - qui sont notamment parvenus à réaliser l'exploit.
Publié: 17.09.2023 à 09:10 heures
|
Dernière mise à jour: 17.09.2023 à 11:10 heures
Les Romands André Ribeiro (à gauche), Bruno Morgado (centre) et Aimery Pinga (à droite) ont éliminé Yverdon-Sport de la Coupe de Suisse.
Bastien Feller

Il est 17h53 lorsque Thomas Thies met fin à la rencontre entre Rapperswil-Jona et Yverdon Sport. Une délivrance pour les Saint-Gallois et leur buteur genevois André Ribeiro, un terrible camouflet pour les Nord-vaudois.

Il faut dire que les deux équipes ne boxent cette saison encore pas dans la même catégorie. Et de loin. Les joueurs de David Sesa évoluent en Promotion League, soit la troisième division du pays, alors que ceux de Marco Schällibaum sont dans la première. Mais cet après-midi, sur le terrain du Grünfeld, la différence n'a pas été évidente à déceler pour les 763 spectateurs présents.

«Nous avons fait un match quasiment parfait»

«On y croyait, même si nous savions que nous jouions contre une équipe de Super League et que ça allait donc être difficile, avoue Aimery Pinga. Mais nous avons fait un match quasiment parfait devant et derrière et nous voilà qualifiés.» Une victoire d'autant plus savoureuse pour l'attaquant, qui a pesé sur la défense nord-vaudoise durant une bonne heure, tant son parcours a été compliqué jusqu'à présent.

En effet, le Fribourgeois de 25 ans, formé à Young Boys, a connu de nombreux clubs: Sion, Grasshopper, le FC Andorra, Virton en Belgique et Neuchâtel Xamax. «Ça prouve que je suis encore au niveau de jouer contre ces équipes-là, et ça fait plaisir», se réjouit-il.

Un succès mérité

De son côté, Bruno Morgado, le Valaisan de Rapperswil-Jona, renouait également quelque peu avec son passé. Formé à Sion et passé par Neuchâtel Xamax, le défenseur a connu le plus haut niveau helvétique. Une expérience qui s'ajoute à celle d'autres éléments qui ont aussi connu l'élite. «Je ne suis pas surpris pas mon équipe, relève-t-il. Nous savons que les matches de Coupe sont toujours spéciaux. Et notre équipe a de l'expérience et est bonne. Ce match a bien été travaillé et nous avons fait ce que nous avions à faire en tant que challenger.»

Un succès qui aura de quoi rebooster une équipe saint-galloise qui peine à décoller en championnat. «On n'a pas beaucoup gagné jusqu'à présent, mais cela est dû à un manque de chance, estime Bruno Morgado. Nous nous créons beaucoup d'occasions et nous peinons parfois à la mettre au fond. Comme aujourd'hui, nous avons eu les opportunités de nous mettre à l'abri avec un deuxième but. Mais c'est de bon augure pour la suite.»

Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la