Le club zurichois en feu: Comment Winterthour a fêté sa promotion(01:20)

Promotion en Super League
Winterthour a fait la fête toute la nuit

Le FC Winterthour est à nouveau en première division depuis 37 ans. Voici comment s'est passée la fête après la victoire 5-0 contre Kriens.
Publié: 22.05.2022 à 14:26 heures
|
Dernière mise à jour: 22.05.2022 à 14:31 heures
Les larmes d'Alex Frei, l'entraîneur de Winterthour.
Marco Pescio avec l'ATS

Incroyable scénario lors de la dernière ronde de Challenge League! Trois clubs ont fini à égalité en tête avec 65 points et ont été départagés à la différence de buts. Le grand gagnant est Winterthour, qui évoluera dans l’élite la saison prochaine, pour la première fois depuis 1985.

Les Zurichois d’Alex Frei se sont imposés 5-0 à Kriens. Aarau, qui n’avait besoin que d’un point pour s’assurer la promotion, a complètement manqué son affaire devant 8000 supporters, s’inclinant 2-1 contre Vaduz. Pire, les Argoviens ont même manqué la place de barragiste: celle-ci revient à Schaffhouse, qui les devance grâce au succès 2-1 acquis sur la pelouse de Stade Lausanne-Ouchy.

Winterthour (+31) termine ainsi la saison devant Schaffhouse (+24) et Aarau (+20). Schaffhouse – qui affrontera Lucerne ou Sion en barrage aller/retour – a arraché la 2e place à la 77e minute à la Pontaise sur une réussite de Gonzalez. Mené pour sa part 2-0 à cet instant, Aarau a simplement pu inscrire le but de l’espoir sur un penalty de Gashi (83e)…

La belle nuit de «Winti»

De son côté, Winterthour a fait la fête toute la nuit. Retour sur une soirée pas comme les autres dans la sixième plus grande ville du pays.

22h09: Toutes les digues cèdent. La défaite d’Aarau contre Vaduz est officielle. «Winti» est assuré de la promotion directe. L’équipe, qui regarde le match d’Aarau sur un écran de téléphone portable, est folle de joie. On ne peut plus s’arrêter dans les tribunes. C’est la débandade.

22h15: Alex Frei verse des larmes de joie. Le président Mike Keller le prend dans ses bras. Puis les joueurs et les supporters célèbrent leur entraîneur et le lancent plusieurs fois en l’air. Plus tard, l’ancien joueur de la Nati déclare: «C’est incroyable que nous l’ayons fait. Les minutes que nous avons dû attendre pour la victoire de Vaduz ont été les plus longues de ma vie d’entraîneur.»

Publicité
Le président Mike Keller a pris Alex Frei dans ses bras à la fin du match.

22h39: Il pleut des confettis en or! Winterthour se voit remettre la coupe de Challenge League. Celle-ci attendait patiemment entre Kriens et Aarau pendant le match. Elle a été transportée au Kleinfeld immédiatement après la fin du match des Argoviens. Le capitaine Granit Lekaj soulève le trophée. Explosion de joie dans la foule!

22h52: L’assistant Davide Callà est d’humeur festive! «C’est le moment de faire la fête, explique-t-il à Blick. D’abord, nous devons faire en sorte que tout le monde monte dans le bus de l’équipe. Ensuite, nous allons boire un coup – et enfin, nous irons à Winterthour voir les fans.» Le gardien Raphael Spiegel abonde dans ce sens: «Nous allons monter en flèche durant la soirée!»

23h10: Tout le monde est dans le bus? Pas du tout! Certains joueurs tirent des bières au restaurant du stade, d’autres se font photographier avec le trophée. Même Alex Frei ne se prive pas d’une telle photo souvenir. Roberto Alves sprinte en direction des vestiaires pour aller chercher quelque chose, mais il glisse dans une flaque de bière et s’étale de tout son long. Aïe! Au moins, l’excitation et la bière auront raison de la douleur.

La légende de la Nati a été portée par ses joueurs.

23h22: Roman Buess, meilleur buteur de «Winti» (16 buts), remercie les supporters dans une interview à Blick: «Cette ville, ces supporters méritent tellement la promotion. Aujourd’hui encore, le soutien a été incroyable. C’était plus que digne de la Super League!»

Publicité

23h31: Une ambulance quitte l’enceinte du stade. Un supporter s’est cassé la jambe lors de l’assaut du terrain, en sautant de la tribune sur la pelouse. Il n’est pas le seul. Au total, on dénombre trois (!) fractures de la jambe et plusieurs fractures du bras. Les secouristes sont en permanence sur le pied de guerre après la promotion.

24h00: Gare de Winterthour. Toute la population semble être là. Des milliers de personnes se dirigent vers l’hôtel de ville où l’équipe est attendue vers 1h00.

Les joueurs ont pu soulever le trophée de Challenge League.

01h38: L’attente prend fin. Les héros de la promotion montent les escaliers, la coupe dans leurs bagages. Les supporters allument des engins pyrotechniques. Tout comme l’équipe lors de la victoire 5-0 contre le SC Kriens. Les chants résonnent des milliers de gorges. La joie de retrouver la première division après 37 longues années ne connaît pas de limites.


Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la