Plus d'argent pour l'équipe de Suisse féminine
Des primes plus élevées, mais pas d'égalité salariale

Mardi, l'Association suisse de football (ASF) annoncera son nouveau modèle de primes pour l'Euro féminin de juillet. Mais l'Equal Pay, comme en Espagne, en Angleterre, aux Etats-Unis ou en Norvège, n'existe toujours pas pour notre équipe nationale féminine.
Publié: 20.06.2022 à 11:27 heures
Lors des championnats d'Europe en Angleterre, les primes des Suissesses seront plus élevées que lors de la dernière participation à l'Euro.
Matthias Dubach

Le nombre de nations concernées ne cesse d'augmenter. La semaine dernière, l'Espagne a décidé de rémunérer ses joueuses nationales au même niveau que l'équipe masculine. Cela concerne les bonus et les parts de primes TV, mais aussi les voyages et les normes hôtelières. «C'est un jour historique», a déclaré Amanda Gutiérrez. La présidente du syndicat de footballeurs Futpro avait représenté les joueuses lors des négociations avec la fédération espagnole.

L'égalité de rémunération entre hommes et femmes - ce que l'on appelle l'Equal Pay - existe déjà dans les fédérations du Brésil, d'Angleterre, d'Irlande, des Pays-Bas, du Danemark, d'Australie, de Nouvelle-Zélande, de Norvège et des États-Unis, où la joueuse vedette Megan Rapinoe (36 ans) est devenue une figure de proue de ce combat.

Pas d'Equal Pay en Suisse

En Norvège, la star Ada Hegerberg (26 ans) a même renoncé pendant des années à participer aux rencontres de son équipe nationale. Ce n'est que lorsque l'Equal Pay a été convenu que la meilleure joueuse du monde en 2018 a fait son retour. Lors de l'Euro en Angleterre, elle jouera cette année son premier grand tournoi depuis 2015.

Et quelle est la situation en Suisse? L'ASF, tout comme la Fédération allemande, ne pratique pas l'Equal Pay. La raison invoquée est l'énorme différence de revenus. Ainsi, l'UEFA a versé 9,25 millions de francs pour la participation au dernier championnat d'Europe masculin. Pour le prochain Euro féminin, ce sont 600'000 euros.

Hausse en vue

Mais les primes augmentent tout de même également en Suisse. Mardi, dans le cadre de l'annonce de la sélection en vue de l'Euro, l'ASF annoncera également «les nouveautés concernant la configuration des primes versées à l'équipe nationale féminine A».

Il est clair que les primes pour notre équipe nationale féminine seront plus élevées que lors de l'Euro 2017. La capitaine de l'équipe nationale Lia Wälti (29 ans) a déclaré vendredi à l'hôtel de l'équipe à Pfäffikon SZ: «En Suisse, nous faisons toujours de petits pas en avant. Cette fois encore, nous sommes satisfaites du compromis obtenu. Mais en matière d'Equal Pay, nous ne sommes pas encore tout à fait un modèle».

Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la