Les questions brûlantes avant le match face aux Kazakhs
Le FC Bâle a-t-il besoin de l'argent de l'UEFA?

Après avoir perdu 3-1 contre Tobol Kostanaï, le FC Bâle a le couteau sous la gorge jeudi lors du match retour. Voici les grandes questions qui entourent l'issue de cette double-confrontation.
Publié: 03.08.2023 à 15:01 heures
1/10
Je me demande ce qu'Ardon Jashari attend en ce moment.
Blick_Portrait_819.JPG
Stefan Kreis

Je me demande à quoi pense Ardon Jashari en ce moment? Il veut rejoindre le FC Bâle, parce qu'il veut briller sous les projecteurs européens. Mais également parce qu'il pourrait prendre de la valeur car les Rotblau sont renommés sur la scène internationale. Cela serait dommage pour lui que le FCB soit déjà éliminé au premier tour de qualification après la défaite 3-1 contre Tobol Kostanaï. D'autant plus que son FC Lucerne a de bonnes chances de passer après la victoire 2-1 du match aller contre Djurgarden.

En revanche, les Bâlois devront avoir les nerfs solides dans le nord kazakh pour espérer renverser la vapeur. Voici les questions les plus brûlantes sur cette possible élimination.

Le FCB a-t-il besoin du charbon européen?

Oui. Certes, après les transferts de Zeki Amdouni (22 ans, à Burnley pour 18 millions d'euros) et d'Andy Diouf (20 ans, à Lens pour 15 millions d'euros), les Bebbi pourraient sans doute survivre sans passer par une phase de groupes européenne. Mais: le duo n'aurait pas généré un transfert aussi important s'il n'avait pas été en demi-finale de la Conference League. Cette vitrine disparaîtrait en cas d'élimination contre les Kazakhs et le FCB perdrait des millions. Les primes de l'UEFA, qui se sont chiffrées à une dizaine de millions la saison dernière, disparaîtraient également.

Le FCB obtiendra-t-il les joueurs qu'il souhaite?

Peut-être. Yusuf Demir (20 ans) est en discussion avec le FCB. Celui-ci n'est pas seulement un grand talent dans son pays d'origine, l'Autriche, mais il est également connu au niveau international depuis son transfert en prêt du Rapid Vienne au FC Barcelone. Entre-temps, le milieu de terrain offensif a signé un contrat avec Galatasaray. Même s'il jouerait avec l'idée de venir au Joggeli. Seulement, si le FCB ratait la phase de groupes de la Conference League, la vitrine européenne lui ferait défaut. Un mauvais signe pour Demir et d'autres joueurs prometteurs. Les troubles au sein du club ne contribuent pas non plus à faire des Bebbi la première adresse sur le marché des transferts. En effet, cinq entraîneurs différents se sont déjà succédés sur la ligne de touche depuis que David Degen a repris le flambeau il y a un peu plus de deux ans.

Vogel sera-t-il bientôt sur le banc?

Pas vraiment. Avec Timo Schultz, c'est un nouveau venu qui est sur le banc de touche. Et Heiko Vogel, l'homme qui connaît le mieux l'équipe, est dans les tribunes. Vogel a envoyé le FC Bâle jusqu'en demi-finale de la Conference League la saison dernière. Il est hypothétique qu'il aurait réagi différemment lors du match contre Tobol, qu'il aurait procédé à d'autres changements ou qu'il aurait aligné d'autres joueurs. Mais Schultz n'aurait sans doute pas été contre quelques conseils. Avant le début de la saison, le directeur sportif a exclu qu'il soit à nouveau sur le banc rhénan. En revanche, il semble logique qu'il assure l'intérim si Schultz ne parvenait pas à obtenir des résultats dans les semaines à venir.

Les Bâlois peuvent-ils encore renverser le duel?

Oui. Tobol Kostanay a certes une équipe robuste et expérimentée grâce à un onze qui est en pleine activité depuis le mois de mars et qui fonctionne à plein régime. Mais individuellement, les Suisses sont tout de même bien meilleurs. Et la saison dernière, ils ont prouvé qu'ils pouvaient faire l'effort supplémentaire dans les moments décisifs.

Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la