Le voyage mouvementé de la Nati
Breel Embolo de buteur à ambianceur

DJ à l'hôtel puis gardien numéro 4 à l'entraînement le lendemain, Breel Embolo démontre qu'il est autant à l'aise sur qu'en dehors du terrain dans cet Euro. Il raconte également le périple de la Suisse depuis Bakou.
Publié: 22.06.2021 à 19:35 heures
1/8
Breel Embolo s'adresse aux médias à Rome après la qualification de la Nati pour les huitièmes de finale.
Max Kern (Texte) et Toto Marti (Photos) de Rome

«Il est temps de s'amuser», déclare l'attaquant de l'équipe nationale Breel Embolo au lendemain de la qualification de l'équipe de Suisse pour les huitièmes de finale, se tenant devant les buts lors d'un entraînement à Rome par des températures avoisinant les 30 degrés. Satisfait de sa performance en tant que gardien de but numéro 4? «Ce n'était pas trop mal», répond Embolo avec le sourire.

Le voyage de retour entre l'Azerbaïdjan et l'Italie a été mouvementé ce lundi. En raison d'un défaut technique, Embolo, Xhaka & Cie ont dû attendre trois heures dans leur avion à Bakou, jusqu'à ce que le problème soit résolu. La chaleur et l'humidité était difficiles à supporter et la condensation dégoulinait du plafond.

Les Suisses jubilent devant les douaniers romains

Mais un peu plus tard, tout allait mieux pour la Nati, certaine de terminer dans les meilleurs troisièmes à la suite des matches de lundi. «Nous avons reçu le premier résultat pendant le vol», explique Breel Embolo. Victoire 1-0 de l'Autriche sur l'Ukraine. «Nous étions quand même un peu déçus. Après tout, nous voulions terminer à la deuxième place du groupe», poursuit l'attaquant de Gladbach. Lors du contrôle des passeports à l'aéroport de Rome-Fiumicino, le résultat du Danemark contre la Russie (4-1) est tombé. Les Suisses ont donc pu jubiler devant les douaniers italiens.

«Il y a ensuite eu une réception à l'hôtel, décrit le joueur. Nous avons pu faire la fête pendant un court instant. Nous savions à ce moment-là que nous avions atteint notre mini-objectif».

Breel Embolo prend la relève de Manuel Akanji, habituellement DJ de la bande, à la table de mixage de l'hôtel situé près de l'aéroport. Quelle musique MC Embolo a-t-il programmée? «Le hip-hop et le RnB fonctionnent toujours.»

«La France est très, très forte»

Et comment s'est passée la fête? Breel Embolo grince des dents: «Je ne sais pas si c'est une bonne idée de me parler de ce sujet.» Après avoir participé à une soirée illégale en janvier dernier, le joueur de Gladbach a dû payer à son club une amende record de 200'000 euros (220'000 francs). Breel Embolo est revenu sur l'enquête de Blick: «Scandale de la fête ou pas, nous sommes ici à un championnat d'Europe et je ne veux pas faire de commentaires sur ce sujet.»

Publicité

Allemagne, France ou Portugal, quel adversaire le joueur préfère-t-il affronter en huitième de finale? «La France est très, très forte. Je connais beaucoup de joueurs dans l'équipe d'Allemagne parce que j'ai déjà joué avec ou contre eux. Face au Portugal, nous avons déjà montré que nous pouvions gagner. Mais nous n'aborderons pas le match en tant que grands favoris contre l'un des trois. Je ne dis par contre pas que nous allons les laisser nous battre. Dans un match de huitième de finale, il faut être au top! Nous sommes prêts et nous sommes concentrés.»

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la