Le pronositc d'Altobelli avant Italie-Suisse
«L'Italie est la meilleure formation du tournoi»

Champion du monde en 1982 avec l'Italie, Alessandro Altobelli analyse les forces en présence avant le match de son pays face à la Suisse, mercredi soir (21h). Aujourd'hui expert pour la «RAI», il prédit une nette victoire de son pays: «Nous allons gagner 3-1».
Publié: 15.06.2021 à 10:46 heures
|
Dernière mise à jour: 15.06.2021 à 13:42 heures
1/10
La légende italienne Alessandro Altobelli est fier du parcours de l'Italie.
Alain Kunz (texte) et Toto Marti (photos)

Comment avez-vous vécu le début de cet Euro?
Alessandro Altobelli: J’ai vu une Italie très forte et de bons Belges. Mais ces derniers ne gagneront de toute façon pas le titre. Outre l’Italie, l’Espagne, l’Allemagne et la France ont des chances de s’imposer. L’un de ces quatre-là va gagner.

Qu’est-ce qui vous a le plus impressionné chez vos Italiens?
L’Italie a joué, marqué des buts et gagné facilement. Contre la Turquie qui n’est pas une petite équipe, qui plus est. Les Azzurri vont jouer un rôle dans ce tournoi. L’entraîneur Roberto Mancini a construit quelque chose d’incroyable. Il a fait appel à des joueurs qui n’ont pratiquement jamais joué en Serie A. Il a fait un grand casting avec plus de cent joueurs et il n’a fait aucune erreur. J’ai l’impression qu’il a trouvé son équipe type. Jusqu’à présent l’Italie est la meilleure formation du tournoi.

Comme vous, les journaux italiens sont dithyrambiques concernant Mancini. Selon eux, c’est lui la vraie star de l’équipe. Êtes-vous d’accord?
Absolument! Le nommer était le choix parfait. C’est lui qui a créé cette équipe et a rendu la «Nazionale» au peuple. Les fans aiment à nouveau soutenir leur sélection.

En défense, vous avez une paire d’arrières centraux qui ont 70 ans à eux deux.
Il faut toujours un bon équilibre entre jeunes et moins jeunes dans une équipe. Chiellini et Bonucci, jouent ensemble depuis des siècles et sont toujours à niveau. L’exceptionnel Spinazzola et l’expérimenté Florenzi les complètent parfaitement.

Quid du milieu de terrain?
Jorginho est phénoménal. C’est un métronome et un leader. Barella a mûri pour devenir l’un des meilleurs milieux axiaux du monde. Et Locatelli arrive parfaitement à être complémentaire avec le duo.

En attaque, Mancini a l’embarras du choix.
Et comment! Immobile est le meilleur buteur avec une moyenne de 25 buts par saison. C’est une machine. Sur les côtés, nous avons Berardi, qui fait maintenant des passes décisives et marque des buts sans oublier Insigne. Et dire que Chiesa n’est que remplaçant alors qu’il est l’un des meilleurs attaquants du monde! Quand le banc est presque meilleur que les titulaires, on peut aller loin.

Publicité

Et la Suisse, dans tout cela?
Vous avez un entraîneur qui a passé trois ans à la Lazio de Rome. L’Italie est un bon endroit pour apprendre car le football y est très tactique. Et vous avez cet attaquant devant, Embolo, qui me rappelle Lukaku. Il a fait un grand match contre le Pays de Galles. C’est dommage pour vous que quatre ou cinq joueurs n’aient pas été à la hauteur. Je pense notamment à Xhaka ou Shaqiri.

Mais l’Italie est meilleure.
Oui. Toutefois, la Suisse est plus forte que la Turquie et le Pays de Galles et devrait normalement terminer deuxième. Mais seulement si chacun évolue à son meilleur niveau. Sinon, vous rentrerez chez vous après la phase de groupe malgré le fait que vous ayez le potentiel pour créer une surprise.

L’Italie a l’avantage de ne pas avoir besoin de voyager.
Le fait que la Suisse ait eu ce trajet si compliqué est dû au mode du tournoi. À leur place, je serais allé à l’hôtel après le match à Bakou, j’aurais dormi et j’aurais pris l’avion pour l’Italie le lendemain matin. Mais ce mode de compétition est merdique. Cette phase finale perd beaucoup de son attrait.

Votre pronostic pour le match de mercredi?
Notre défense n’a pas encaissé un seul but depuis huit matchs. Nous vous en donnerons un. 3-1 pour l’Italie.

Publicité


Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la