Le manager d'Arsenal furieux
Mikel Arteta: «Cela fait vingt ans que je suis dans ce pays et j'ai honte»

Le but de Newcastle face à ses Gunners n'a pas du tout été du goût de Mikel Arteta. Il s'est montré très véhément face à la presse et pourrait potentiellement recevoir une sanction pour ses propos.
Publié: 06.11.2023 à 10:47 heures
Mikel Arteta était très en colère après la défaite de son équipe à Newcastle samedi.
Blick Sport

Arsenal enchaîne une deuxième défaite d'affilée dans la même semaine, après son élimination mercredi en huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue par West Ham (3-1). Newcastle, invaincu depuis le 2 septembre en championnat, est sixième avec 20 points, deux de plus que ses poursuivants Brighton (7e) et Manchester United (8e).

«C'est une honte», a pesté le manager d'Arsenal Mikel Arteta après la défaite à Newcastle (0-1), samedi, la première de la saison en Championnat, concédée après un but validé suite à un long recours à l'assistance vidéo. 

«C'est honteux ce qui s'est passé, la façon dont le but a été marqué, en Premier League - le Championnat que l'on présente comme le meilleur au monde, a déclaré Arteta auprès de la BBC. Cela fait vingt ans que je suis dans ce pays et maintenant j'ai honte. C'est une honte.» 

Le but d'Anthony Gordon (64e) a été validé après un triple recours à l'assistance vidéo. Le corps arbitral s'est penché sur une possible sortie de balle, une éventuelle faute de Joelinton sur le défenseur Gabriel et un possible hors-jeu, avant de confirmer le but.

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

«On essaye de faire des choses incroyables et d'être à notre meilleur niveau chaque semaine. Quand on n'est pas assez bon, j'en prends la responsabilité», a ajouté Arteta. Mais «le résultat est loin d'être à la hauteur du niveau que cette ligue doit avoir et de la manière dont elle est disputée. Je suis gêné d'avoir participé à cela.» 

Devant la caméra de Sky Sports, l'entraîneur espagnol a enfoncé le clou, répétant à plusieurs reprises: «C'est honteux, c'est une honte». «Je dois venir ici pour dire que ce n'est pas acceptable, les enjeux sont trop importants.»

Publicité

Une sanction? Pas sûr à 100%

L'entraîneur d'Arsenal risque une sanction de la part de la FA pour ses propos, mais celle-ci pourrait également estimer que, n'ayant pas invectivé directement et nommément les arbitres, le manager n'a pas dépassé la ligne rouge. Affaire à suivre.

Arsenal (6 points) recevra Séville (2 points) mercredi en Champions League. Les Gunners (premiers avec six points) peuvent faire un grand pas vers la qualification dans ce groupe comptant également Lens (5 points) et le PSV Eindhoven (2 points). En espérant que Mikel Arteta soit calmé d'ici-là...

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la